Sisseln

Comm. AG, distr. de Laufenburg. Village à l'embouchure de la Sissle dans le Rhin, sur l'ancienne route autrichienne de la vallée du Rhin (tronçon de l'axe allant du lac de Constance à la Franche-Comté). 1327 Sisslen. 233 hab. en 1803, 367 en 1850, 365 en 1900, 318 en 1950, 475 en 1970, 1259 en 2000. Les fondations d'un entrepôt romain de la seconde moitié du IVe s., fortifié par deux tours semi-circulaires, ont été mises au jour à l'est du village. La localité fut colonisée à partir d'Eiken, dont elle dépendit jusqu'en 1806; son histoire est documentée depuis de du XVIe s. Un pont fut construit sur la Sissle en 1769-1771. Avec Eiken, S. fit partie de la seigneurie autrichienne de Laufenburg jusqu'en 1797, puis échut au canton d'Argovie avec le Fricktal en 1803. La commune d'Eiken s'était probablement rachetée des droits seigneuriaux au XVIe s. Au spirituel, S. dépendit d'abord de Frick, puis dès 1797 d'Eiken. La chapelle Saint-Fridolin date de 1823. Jusqu'au XXe s., la population vécut de l'agriculture et, avant la construction des centrales au fil de l'eau sur le Rhin, de la pêche au saumon. Elle tirait quelques revenus du trafic fluvial, bien que S. n'ait jamais fait partie des corporations de flotteurs et de bateliers, ainsi que des transports routiers. A partir de 1570, les terres alors médiocres du Sisslerfeld furent assainies et leur irrigation contrôlée, ce qui améliora leur rendement. Au milieu du XIXe s., de nombreux habitants émigrèrent, une succession de mauvaises récoltes, dans les années 1840, ayant provoqué une crise de subsistance; durant plusieurs années, Joseph Rufli, patron de l'auberge Zum Adler, géra une importante agence d'émigration. L'ouverture en 1892 de la ligne de la rive gauche du Rhin entre Koblenz et Stein (AG) entraîna le déclin du flottage et de la navigation fluviale. Ce fut seulement dans les années 1960, avec l'implantation d'industries chimiques (dont Roche en 1965) au Sisslerfeld, que s'amorça une brusque remontée démographique. Durant le dernier tiers du XXe s., le village se transforma en une localité industrielle et résidentielle.


Bibliographie
Chronik Kanton Aargau, 5, 1969, 267
– M. Hartmann, Die Römer im Aargau, 1985, 200-201
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 272-273
– T. Maissen, 25 Jahre Roche AG, Sisseln, 1990

Auteur(e): Dominik Sauerländer / VW