Union nationale

Groupuscule philofasciste du frontisme, l'Union nationale naquit en 1932 de la fusion entre l'Union de défense économique fondée en 1923 et de l'Ordre politique national créé en 1930 par Georges Oltramare qui la présidera plus tard. Son centre d'action était basé à Genève et comptait quelque mille membres (Fascisme). Ce groupe critiquait l'incohérence et le désordre en Suisse ainsi que les abus parlementaires, réclamait la réduction des dépenses publiques et des impôts, prônait le renforcement des forces traditionnelles et "saines", refusait toute nouvelle naturalisation et déniait les prestations sociales aux non-Genevois. Il défendait la famille et la propriété individuelle et favorisait les associations professionnelles apolitiques. Il ne collabora pratiquement pas avec le frontisme alémanique. Alors que, en 1937, le Front national et l'Union nationale se répartissaient leur domaine d'action et leurs membres, ils étaient déjà sur la voie du déclin. Devenue une organisation "fantôme" entre 1939 et 1945, l'U. connut pourtant un regain remarquable lors des votations cantonales de 1942.


Bibliographie
– R. Joseph, L'Union nationale, 1932-1939, 1975

Auteur(e): Georg Kreis / VL