Eidgenössischer Verein

Association ("association confédérée") fondée le 6 mai 1875 à Olten par des représentants de milieux politiques protestants-conservateurs, dont notamment Andreas Heusler et Wilhelm Vischer (Bâle), Eduard von Sinner (Berne), Rudolf Spoendlin (Zurich) et le conseiller d'Etat schaffhousois Zacharias Gysel. Elle prônait le fédéralisme et la liberté de culte et s'opposait à la multiplication des tâches dévolues à l'Etat. Elle eut quelques succès lors de campagnes référendaires: le peuple refusa la taxe militaire (1876) et les inspecteurs scolaires fédéraux (1882). En raison du système majoritaire, l'association ne réussit jamais à faire élire l'un des siens au Conseil national. Elle comptait des sections à Bâle, Zurich, Berne, Neuchâtel et Schaffhouse. Son organe officiel fut l'Allgemeine Schweizer Zeitung, puis les Schweizer Blätter. Le retrait des fondateurs et l'affaiblissement des luttes du Kulturkampf entraînèrent le déclin rapide de l'association après 1890.


Bibliographie
– W. Vischer, Der Eidgenössische Verein 1875-1885, 1885
– P. Rinderknecht, Der Eidgenössische Verein 1875-1913, 1949
– B. Rimli, Sozialpolitische Ideen der Liberal-Konservativen in der Schweiz (1815-1939), 1951

Auteur(e): Daniel V. Moser / LD