Sarnen, Ligue de

Ligue fondée à Sarnen le 14/15 novembre 1832 à la suite de délibérations secrètes. Elle réunissait les cantons conservateurs d'Uri, Schwytz (sans Schwytz-extérieur), Obwald, Nidwald, Neuchâtel et Bâle-Ville; le Valais prit part aux délibérations, mais sans adhérer. La décision de la Diète du 14 septembre 1832, qui prévoyait la division provisoire de Bâle en deux demi-cantons, est à l'origine de cette alliance particulière. Opposés à la partition des cantons de Bâle et de Schwytz, les ligueurs refusèrent unanimement de participer à la Diète si Bâle-Campagne et Schwytz-extérieur y étaient admis. Le but premier de la Ligue était toutefois de faire front contre le concordat des Sept, de tendance libérale, fondé par les cantons de Zurich, Berne, Lucerne, Soleure, Saint-Gall, Argovie et Thurgovie le 17 mars 1832, et d'empêcher une révision du Pacte fédéral de 1815. A la différence du concordat des Sept, la Ligue de Sarnen n'était pas un accord de droit public, mais une simple association reposant sur un procès-verbal des réunions; il faut cependant la considérer, au même titre que le Concordat, comme une alliance séparée, contraire au Pacte fédéral.

Comme les députés de Bâle-Campagne avaient été invités à la Diète en mars 1833, la Ligue de Sarnen tint une Diète séparée à Schwytz; cette démarche fut réitérée en juillet de la même année. L'intervention militaire contre Bâle-Campagne et Schwytz-extérieur, décidée par les gouvernements de Bâle et de Schwytz, scella le destin de la Ligue: Schwytz attaqua Küssnacht (31 juillet-1er août 1833), situé sur le territoire de Schwytz-extérieur, les milices de Bâle-Ville marchèrent sur Bâle-Campagne, mais furent battues à Pratteln (2-3 août). La Diète intervint, leva des troupes et fit occuper militairement Schwytz-intérieur et Bâle-Ville. Le 12 août 1833, la majorité libérale de la Diète décida de dissoudre la Ligue de Sarnen, dont les membres n'étaient plus en mesure de résister. Alors que les deux parties du canton de Schwytz furent à nouveau réunies, la division définitive de Bâle devint effective après la décision de la Diète du 26 août 1833.


Bibliographie
– A. Kölz, Hist. constitutionnelle de la Suisse moderne, 2006 (all. 1992)

Auteur(e): René Roca / UG