20/12/2001 | communication | PDF | imprimer | 

Baden, paix de (1714)

Premier congrès international tenu et premier traité de paix signé sur sol confédéré. La paix conclue le 7 septembre 1714 entre Louis XIV et l'empereur Charles VI, au nom de l'Empire, mettait un terme à la guerre de Succession d'Espagne qui s'était poursuivie entre eux après les traités d' Utrecht (1713); elle confirmait la paix séparée entre la France et l'Autriche signée à Rastatt le 6 mars 1714. Le congrès organisé du 5 juin au 7 septembre 1714 dans la ville neutre de Baden, où se tenait habituellement la Diète fédérale, servit à étendre la paix à toute l'Allemagne ainsi qu'au nord de l'Italie (soixante délégations y participèrent) mais n'entraîna que des négociations marginales. Bien que l'Espagne des Bourbons en restât exclue, le partage de l'héritage des Habsbourg de Madrid fut entériné: l'Autriche reçut les Pays-Bas espagnols et les possessions italiennes. Les puissances signataires menèrent en marge du congrès des entretiens secrets quant à une union catholique entre Vienne et Versailles et intervinrent en faveur des cantons catholiques vaincus à Villmergen en 1712.


Bibliographie
– R. Stücheli, Der Friede von Baden (Schweiz) 1714, 1997

Auteur(e): Rolf Stücheli / AB