Baden, paix de (1714)

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Premier congrès international tenu et premier traité de paix signé sur sol confédéré. La paix conclue le 7 septembre 1714 entre Louis XIV et l'empereur Charles VI, au nom de l'Empire, mettait un terme à la guerre de Succession d'Espagne qui s'était poursuivie entre eux après les traités d' Utrecht (1713); elle confirmait la paix séparée entre la France et l'Autriche signée à Rastatt le 6 mars 1714. Le congrès organisé du 5 juin au 7 septembre 1714 dans la ville neutre de Baden, où se tenait habituellement la Diète fédérale, servit à étendre la paix à toute l'Allemagne ainsi qu'au nord de l'Italie (soixante délégations y participèrent) mais n'entraîna que des négociations marginales. Bien que l'Espagne des Bourbons en restât exclue, le partage de l'héritage des Habsbourg de Madrid fut entériné: l'Autriche reçut les Pays-Bas espagnols et les possessions italiennes. Les puissances signataires menèrent en marge du congrès des entretiens secrets quant à une union catholique entre Vienne et Versailles et intervinrent en faveur des cantons catholiques vaincus à Villmergen en 1712.


Bibliographie
– R. Stücheli, Der Friede von Baden (Schweiz) 1714, 1997

Auteur(e): Rolf Stücheli / AB