Marcello

naissance 6.7.1836 (Adèle d'Affry) à Fribourg, décès 16.7.1879 à Castellammare di Stabia (Campanie), cath., de Fribourg. Fille de Louis, aquarelliste, et de Lucie de Maillardoz. Petite-fille de Charles d' Affry. ∞ 1856 Carlo Colonna, duc de Castiglione-Aldovrandi. Veuve la même année, M. se voue à une carrière de sculpteur. Elle se forme dans les ateliers d'Heinrich Max Imhof à Rome (1853-1854, 1859), s'initie aussi à la peinture et à la gravure, se perfectionne en prenant des cours d'anatomie, de géométrie et de dissection et en parcourant les musées de nombreuses villes européennes. Elle s'installe à Paris en 1859 et présentera ses œuvres à tous les Salons, excepté celui de 1875, mais ne fait partie d'aucun groupe artistique. Elle partage sa vie entre Paris et Rome (fréquentant célébrités artistiques et politiques, dont Adolphe Thiers) et le calme campagnard de Givisiez, dans la propriété familiale. Souffrant de tuberculose, elle consacre les dernières années de sa vie à la peinture. Elle lègue un choix de ses œuvres et quelques-unes de ses propriétés à l'Etat de Fribourg. Ses œuvres (bustes et sujets mythologiques) révèlent les contradictions de l'artiste, partagée entre sa vie mondaine et son art: tantôt académiques et néo classiques, telle sa Bianca Capello (1863), tantôt romantiques et "expressionnistes" tels ses bustes de Milan del Bosc (1868), de Carpeaux (1875) et surtout sa Pythie (1870), commandée pour l'Opéra de Paris.


Bibliographie
DBAS, 678-679
Pionnières et créatrices en Suisse romande, 2004, 12-17

Auteur(e): Marianne Rolle