06/09/2006 | communication | PDF | imprimer | 

Dürrenäsch

Comm. AG, distr. de Kulm, dans un ensellement de la chaîne de collines séparant le Wynental du Seetal. Habitat dégagé, avec quartiers s'étendant dans toutes les directions. 924 Askee inferiori. 443 hab. en 1764, 1112 en 1850, 766 en 1900, 878 en 1950, 1115 en 2000. Vestiges isolés à la Burghalde (Hallstatt final), aux Loren (époque romaine); tombes alémanes au Lindhügel. Possession des Lenzbourg, D. passa en 1173 aux comtes de Kibourg et en 1273 aux Habsbourg, soit à leurs ministériaux, les seigneurs de Trostberg, de Reinach et de Hallwyl. Entre 1415 et 1798, D. fit partie du bailliage bernois de Lenzbourg. En 1433, Berne acheta les droits autrichiens hypothéqués, avec les haute et basse juridictions. Au spirituel, D. fut rattaché à Kulm jusqu'en 1614, puis à Leutwil. Un énorme incendie détruisit le village en 1782. La chute d'un avion de Swissair entraîna la mort de 80 personnes en 1963. A côté de l'agriculture aujourd'hui encore bien représentée (économie laitière, céréaliculture), le tissage du coton, puis le tressage de la paille se développèrent aux XVIIIe et XIXe s. dans le cadre du travail à domicile. Ont existé aussi une industrie de la soie de 1852 à 1935, une industrie des cigares de 1863 à 1950 environ. Créée en 1878, la fabrique d'articles de liège s'est orientée en 1952-1954 dans la production de nouvelles matières isolantes et synthétiques (Sagex). Une entreprise de transports internationaux s'est développée depuis 1956. De bonnes liaisons par bus relient D. aux deux vallées.


Bibliographie
– S. Hochstrasser, Dürrenäsch, 21980

Auteur(e): Hans Walti / LTT