30/04/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Birrwil

Comm. AG, distr. de Kulm, village occupant quatre terrasses sur la rive occidentale du lac de Hallwil. 1185 Beriuuillare. 195 hab. en 1653, 972 en 1850, 1005 en 1870, 850 en 1900, 806 en 1941, 845 en 1950, 960 en 2000. Vestiges néolithiques, romains et alamans. B. fut sous la souveraineté des Lenzbourg, des Kibourg, des Habsbourg et, de 1415 à 1798, de Berne. La famille noble de B. est attestée de 1185 à 1331, mais son château a disparu. La basse justice appartint aux seigneurs de Hohenklingen puis, de 1326 à 1798, à ceux de Liebegg. Les seigneurs de Hallwil possédaient une petite parcelle du rivage (avec droit de justice), confirmée en 1419. B. fait partie du canton d'Argovie depuis 1803. Le Steckhof (domaine isolé échappant à l'assolement triennal) de Schwaderhof fut attribué à B. en 1822, celui de Wilhof en 1905. L'église, mentionnée en 1275, a été reconstruite en 1689. La Réforme fut introduite en 1528. Industrie du coton aux XVIIIe et XIXe s., du tabac dès 1857; mais aujourd'hui, B. n'a plus d'industrie importante. En 1990, le secteur primaire offrait 17% des emplois et le tertiaire 52%, alors que 72% des personnes actives travaillaient à l'extérieur. Gare sur la ligne Lenzbourg-Lucerne.


Bibliographie
– W. Hintermann, Birrwil 1185-1985, 1985

Auteur(e): Hans Walti / EG