23/07/2001 | communication | PDF | imprimer

Amstalden, affaire

L'affaire A., qui fut une des causes de l'adoption du convenant de Stans s'inscrit dans le cadre de la querelle sur la combourgeoisie: les cantons campagnards de Suisse centrale s'opposaient à ce que Lucerne adhère à l'alliance des villes confédérées du 23 mai 1477. Obwald, dont les derniers espoirs d'expansion territoriale visaient l'Entlebuch, se sentait particulièrement lésé. Jouant sur le mécontentement latent que provoquait l'affirmation croissante de la suzeraineté lucernoise, Obwald travailla les habitants de l'Entlebuch, qui crurent pouvoir compter sur son appui. Les tentatives de rallier d'autres bailliages lucernois se heurtèrent à leur passivité. Peter Amstalden, en exigeant des informations directes et la présence de représentants de l'Entlebuch dans les conseils lucernois, s'imposa comme le chef du mouvement. Confronté au refus des autorités, qui se raidissaient dans leur attitude d'exclusion, encouragé du côté d'Obwald par le landamman Heinrich Bürgler et Hans Künegger, qui lui promettaient l'asile et un dédommagement en cas d'échec, Amstalden fomenta un coup de main sur Lucerne pendant la foire d'automne 1478. La conjuration fut éventée, Amstalden fut emprisonné à Lucerne le 24 août 1478, jugé et exécuté. Sa condamnation infamante devait servir d'exemple; quant à la vallée de l'Entlebuch, elle recouvra officiellement son honneur lors d'une revue militaire organisée à grands frais en ville de Lucerne. Cette démonstration de confiance faite aux habitants de l'Entlebuch en armes, eux qui peu auparavant semblaient à l'origine du coup de main, est un bel exemple de la politique lucernoise, qui suivait l'adage "diviser pour régner". La suzeraineté de la ville de Lucerne ne fut plus contestée jusqu'à la guerre des Oignons de 1513. Les ingérences d'Obwald dans la sphère d'influence lucernoise empoisonnèrent les relations en Suisse centrale jusqu'à la signature du convenant de Stans en 1481.


Bibliographie
– D. Suter-Schmid, Koller-, Mötteli- und Amstaldenhandel, 1974
– E. Wechsler, Ehre und Politik, 1991

Auteur(e): Gregor Egloff / PL