10/05/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Beinwil am See

Comm. AG, distr. de Kulm, à l'ouest du lac de Hallwil, peu à peu devenue industrielle. 1036 Beinwile, 1045 Peinuuilare. Depuis 1950, Beinwil "am See". Env. 240 hab. en 1653, 1544 en 1850, 1831 en 1900, 2271 en 1950, 2581 en 2000. Vestiges néolithiques, hallstattiens, romains et alamans. Les seigneurs de B., mentionnés dès 1153, vassaux des Lenzbourg, des Kibourg puis des Habsbourg, s'éteignirent au milieu du XIVe s. Leur château fort a disparu. La basse justice passée par héritage aux sénéchaux de Wolhusen vers 1300 et au chapitre de Beromünster par donation en 1501, fut vendue à Berne en 1520. De la conquête bernoise (1415) à 1798, B. forma une juridiction spéciale dans le bailliage de Lenzbourg. Les seigneurs de Hallwil possédaient sur la rive un domaine avec droit de justice, en garantie de leurs droits sur le lac reconnus en 1419. En 1803, B. revint au canton d'Argovie. Relevant au spirituel de Pfeffikon, B. eut très tôt une chapelle, démolie en 1852. B. fut rattaché à Reinach à la Réforme (1528), devint paroisse en 1932; temple inauguré en 1935. L'église catholique Saint-Martin, construite en 1964, dépend de la paroisse de Menziken-Reinach. Introduite au XVIIIe s., l'industrie du coton céda le pas à celle du tabac, apparue en 1841. Une seule fabrique de cigares subsiste aujourd'hui, à côté d'autres activités (confiserie, verrerie et miroiterie, électrotechnique, électronique, essai des matériaux de construction). En 1990, le secteur secondaire offrait 42% et le tertiaire 53% des emplois (occupés à 55% par des navetteurs); 59% des personnes actives travaillent à l'extérieur. Le chemin de fer du Seetal (Lenzbourg-Lucerne) et une ligne d'autobus remplaçant la voie ferrée B.-Beromünster, supprimée en 1992, desservent la commune.


Bibliographie
– K. Gautschi, Beinwil, 1985

Auteur(e): Hans Walti / AN