Schinznach-Dorf

Ancienne commune AG, district de Brugg, ayant fusionné en 2014 avec Oberflachs pour former la commune de Schinznach (nom porté par S. jusqu'en 1938), comprenant le village situé au débouché de la vallée de Schenkenberg et les hameaux de Wallbach et Wisstrotte sur la rive gauche de l'Aar. 1189 Schincennacho. 838 hab. en 1764, 1422 en 1831, 1334 en 1850, 985 en 1900, 912 en 1930, 1083 en 1950, 1228 en 1980, 1637 en 2000. Un abri mésolithique, un habitat néolithique et deux villae romaines attestent une occupation précoce. En 1414, les seigneurs d'Ostrach vendirent leurs droits de basse justice à ceux de Mülinen; la haute justice relevait de Schenkenberg, bailliage bernois depuis 1460, puis du bailliage de Kasteln dès 1732. Une sentence arbitrale fut rendue en 1375 à propos d'un conflit entre S. et les seigneurs justiciers concernant l'élection des fonctionnaires et la répartition des revenus. Le coutumier date de 1547. Une école est installée à S. depuis 1600 environ. L'église romane Saint-Georges, mentionnée dès 1227, fut remplacée en 1779 par un nouvel édifice qui a conservé la chapelle funéraire de 1650 de la famille d'Erlach. Le village comprenait un vaste vignoble (env. 80 ha en 1857) et trois moulins. La source sulfureuse, captée en 1654, donna son nom à Bad Schinznach (bains de Schinznach) qui le conserva, même après que la résurgence disparut en 1670 à cause d'un déplacement du lit de l'Aar et fut redécouverte en 1691 sur la rive droite (Schinznach-Bad). S. connut vers 1850 une émigration massive. Dès 1870, le vignoble se réduisit, en dépit de la création en 1895 de la Société coopérative vinicole (31 ha de vignes en 2007). Le raccordement au réseau ferroviaire (1875) n'apporta rien à l'économie; la gare fut fermée en 1993. Depuis le XIXe s., S. joua le rôle d'un petit centre régional qui accueillit des foires annuelles (1831-1903), une école de district (dès 1874), un cabinet médical et une pharmacie, ainsi qu'une caisse Raiffeisen (dès 1925). Le pont érigé en 1915 remplaça un bac existant depuis le XIXe s.; un bac plus ancien, remontant peut-être au Moyen Age, avait été déplacé auparavant à Wildegg-Au. L'aménagement des réseaux d'eau et d'électricité date de 1909; un remaniement parcellaire intervint entre 1931 et 1937. L'association culturelle Grund fut créée en 1927. Dans les années 1960, S. connut un développement immobilier constant. En 2005, 41% des 767 emplois de S. relevaient du secteur secondaire. En 2009, un projet de fusion a été rejeté par deux des communes concernées.


Bibliographie
– E. Gerber, Chronik von Schinznach-Dorf, 1975
Schinznach-Dorf, 1989

Auteur(e): Felix Müller (Brugg) / BAP