No 1

Utenheim, Christophe d'

naissance vers 1450 à Strasbourg, décès 16.3.1527 à Porrentruy, d'une famille noble alsacienne. Fils de Hans, maître d'hôtel de l'évêque de Strasbourg, et de Susanne Burkhard von Mülnheim. Très tôt chanoine, puis prévôt du chapitre de Saint-Thomas à Strasbourg (1473). Etudes à Erfurt (dès 1460; bachelier en 1463, maître ès arts en 1466), ensuite à Bâle. Recteur de l'université de Bâle (1473-1474), docteur ès décrets et chanoine (1475), custode du chapitre cathédral (1486). Vicaire général et représentant de l'évêque Gaspard zu Rhein (1499), élu évêque de Bâle (1502, confirmation pontificale et consécration 1503). Cultivé, pieux, humaniste, ami de Jakob Wimpfeling, U. affronta les bouleversements spirituels et religieux de son temps, sans réussir à en maîtriser leurs conséquences pour son diocèse. L'endettement de l'évêché et la dépendance à l'égard de Bâle, devenu canton en 1501, qui en résultait, représentèrent pour lui une difficulté insurmontable. U. s'employa à réformer le clergé, notamment lors du synode diocésain de 1503. Il nomma Wolfgang Capiton prédicateur à la cathédrale en 1515 et appela Jean Œcolampade à Bâle en 1518. Il fut proche d'Erasme de Rotterdam et ne se distança de Martin Luther qu'en 1522. Son champ d'action politique, comme prince d'Empire, fut très limité. Après un dernier serment de fidélité à l'évêque en 1506, la ville de Bâle s'affranchit complètement de son influence en 1521. Mandaté par U., son coadjuteur Nicolas de Diesbach tenta de négocier avec Bâle, Soleure et Berne la sauvegarde des droits temporels de l'évêque. Le Conseil de Bâle manifestant dès 1524 de plus en plus de tolérance face à la Réforme et ayant conclu en 1525 un traité de combourgeoisie avec la vallée de Laufon, U. se retira à Porrentruy et mourut avant l'introduction de la nouvelle foi à Bâle.


Bibliographie
HS, I/1, 199-200
– Gatz, Bischöfe 1448, 719-720
– F. Rapp, «Deux destins d'évêque: ébaucher des réformes, subir la réformation, Christoph d'Utenheim à Bâle, Guillaume de Honstein à Strasbourg», in Mélanges à la mémoire de Michel Péronnet, 1, 2006, 73-89

Auteur(e): Patrick Braun / EVU