Scherz

Comm. AG, distr. de Brugg. Village en forme d'étoile en bordure du Birrfeld, flanqué de deux nouveaux quartiers. 1273 Schernz. 181 hab. en 1764, 354 en 1837, 346 en 1850, 295 en 1900, 293 en 1950, 575 en 2000. Habitat néolitique. En 1273, les Habsbourg firent don du domaine de S. au couvent de Wettingen. La basse justice revint en 1397 au couvent de Königsfelden. Au spirituel, le village releva de Windisch, puis de Birr dès 1530 environ, au moment de la Réforme. Un ermitage est attesté au XIVe s. Aux XVIIe et XVIIIe s., la commune fut impliquée dans des conflits liés aux droits d'usage. Une école existait à S. avant 1783. Au XIXe s., la viticulture vint compléter les revenus de l'agriculture. Un gisement de fer (pisolithes) fut exploité du XVIIe au XIXe s. Une centaine de personnes au total émigrèrent aux Etats-Unis au cours du XIXe s. (dont 32 pour la seule année 1851). Des remaniements parcellaires (75 ha) furent entrepris durant la Deuxième Guerre mondiale. A partir de 1965, avec l'industrialisation du Birrfeld, de nouveaux quartiers d'habitation virent le jour. En 2005, le secteur agricole offrait encore 33% des emplois, le secteur tertiaire un peu plus de 52%.


Bibliographie
– M. Kleiner-Pfister «Scherz», in Brugger Neujahrsblätter, 102, 1992, 93-104

Auteur(e): Felix Müller (Brugg) / VW