No 1

Gobel, Jean-Baptiste Joseph

naissance 30.8.1727 à Thann (Alsace), décès 13.4.1794 à Paris, cath., de Thann. Fils de François-Antoine-Joseph, avocat au Conseil souverain d'Alsace, et de Marie-Thérèse Haus. Petit-neveu de Johann Christoph Haus et de Johann Baptist Haus. Formation à Porrentruy, Colmar et Rome. Chanoine de Moutier-Grandval à 14 ans. Docteur en théologie (1747), ordonné prêtre (1750), official de l'évêque de Bâle (1755) et chanoine, vicaire général (1763), il devint suffragant de Simon Nicolas de Montjoie, avec le titre d'évêque de Lydda en 1772. Sous l'évêque Frédéric Louis François de Wangen, G. fut à l'origine de succès diplomatiques significatifs: échange de paroisses avec l'archevêché de Besançon, qui permit au prince-évêque d'ajouter l'Ajoie à son domaine spirituel; renouvellement du traité d'alliance avec la France. L'élection de François Joseph Sigismond de Roggenbach entraîna la chute de son influence. Empêtré dans les dettes, il intrigua pour la création d'un évêché de Haute-Alsace détaché de celui de Bâle. Son engagement révolutionnaire reste un point de controverse entre historiens. Elu député aux Etats généraux par l'assemblée du clergé des districts de Belfort et Huningue, G. joua un rôle conciliateur entre son ordre et le tiers état. Après avoir prêté le serment civique, il fut désigné simultanément en 1791 comme évêque de Colmar, de Langres, d'Agen, mais opta pour le siège métropolitain de Paris. Entré au club des Jacobins, il accéda à la vice-présidence en mars 1792. En 1792 et 1793, il contribua à l'occupation du nord de l'évêché de Bâle par les troupes françaises, à l'instauration de la République rauracienne et à son rattachement à la France. Le 7 novembre 1793, G. déposa ses insignes épiscopaux à la tribune de la Convention, sous la pression des hébertistes athées qu'il accompagna à l'échafaud pour conspiration contre la République.


Bibliographie
HS, I/1, 233-234, 263
– C. Bosshart-Pfluger, Das Basler Domkapitel von seiner Übersiedlung nach Arlesheim bis zur Säkularisation (1678-1803), 1983, 199-203
Nouveau dict. de biogr. alsacienne, 13, 1988, 1208-1210 (avec bibliogr.)

Auteur(e): André Bandelier