05/12/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Mülligen

Comm. AG, distr. de Brugg, comprenant le village de M. sur la rive gauche de la Reuss en contrebas du Birrfeld, et le hameau de Trotte sur le flanc sud de l'Eiteberg. XIIe s. Mülinon, jusqu'au XVIIe s. Mülinen. 151 hab. en 1764, 320 en 1803, 397 en 1850, 374 en 1900, 377 en 1950, 780 en 2000. Deux nécropoles du haut Moyen Age. Les haute et basse justices passèrent des Habsbourg, avec l'Eigenamt, au couvent de Königsfelden, puis à Berne après la sécularisation (1528). Au spirituel, M. relevait de Windisch. A l'agriculture (avec un peu de vignes) s'ajouta après 1730 le textile à domicile. Dès 1830 environ, des villageois allèrent travailler à la filature de Windisch. Mis à part un moulin à plâtre (1849), M. n'abrita aucun établissement industriel avant 1909. Une gravière est exploitée depuis 1924 (agrandie vers 1955). La Fédération suisse pour l'insémination artificielle ouvrit en 1964 sa station pour bovins. Un pont remplaça en 1940 le bac de la Reuss. La proximité de l'embranchement entre les autoroutes A1 et A3 a favorisé la récente transformation de M. en commune résidentielle; de nombreux navetteurs travaillent à Brugg, Baden ou Zurich.


Bibliographie
– M. Baumann, Mülligen, 2005

Auteur(e): Felix Müller (Brugg) / PM