30/01/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Linn

Comm. AG, distr. de Brugg. Village-rue sur le plateau du Bözberg, au sud-ouest du col. 1303-1308 ze Linne, 1307 ze Lind. Le nom est probablement à mettre en rapport avec le tilleul légendaire (all. Linde), vieux de 500 à 800 ans, situé à l'est du village. 137 hab. en 1764, 171 en 1850, 130 en 1900, 113 en 1950, 112 en 2000. Au Moyen Age, L. appartenait vraisemblablement au domaine (Dinghof) d'Elfingen. Il fut intégré au canton de Berne en 1460 et soumis à la juridiction du Bözberg. Au spirituel, ses habitants dépendaient d'Elfingen-Bözen, puis de Bözberg à dater de 1649. L. eut sa propre chapelle jusqu'à la Réforme (1528). L'agriculture, à laquelle s'ajoutait parfois le travail à domicile, constitua le gagne-pain des habitants jusqu'au milieu du XIXe s. L'exode rural qui suivit entraîna la fermeture d'un magasin et du restaurant Linde. L'école primaire est également fréquentée par les enfants de Gallenkirch. A la fin du XXe s., L. ne comptait plus que sept exploitations agricoles, la majeure partie de la population active travaillant dans la région de Brugg. Un service de cars postaux dessert L. depuis les années 1990.


Bibliographie
– M. Baumann, Leben auf den Bözberg, 1998

Auteur(e): Max Baumann / AN