24/08/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Elfingen

Comm. AG, distr. de Brugg, située dans une cuvette du Jura tabulaire. 1245 Eolfingen. 144 hab. en 1764, 265 en 1850, 217 en 1900, 199 en 1950, 165 en 1980 et 240 en 2000. Tombes alémanes du VIIe s. Siège d'une cour colongère avec des droits étendus, relevant du couvent de Murbach, puis des Habsbourg. Dès 1460 sous souveraineté bernoise, E. fut rattaché au bailliage de Schenkenberg. On fixa vers 1550 les limites du ban du village, dont le maire (Dorfmeier) est cité en 1614. L'église romane, consacrée en 1323 à saint Léger, fut démolie au XVIe s. et celle de Bözen devint paroissiale. La paroisse s'étendait aux villages de Bözen, Effingen, Zeihen (jusqu'en 1528), Linn (jusqu'en 1649) et Densbüren (de 1528 à 1642). A Bözen depuis 1824, la cure se trouvait auparavant à E., qui possède sa propre école au moins depuis 1720. Le fonds des pauvres fut financé par la vente de moût de raisin en 1760. L'élevage et l'agriculture (champs, vignes et vergers) dominaient jusqu'au XIXe s. Le travail à domicile du coton procura des gains complémentaires aux habitants dès le XVIIIe s. Le remaniement parcellaire fut réalisé entre 1932 et 1947. En 2000, un quart de la population active d'E. travaillait encore dans le secteur primaire.


Bibliographie
– A. Rohr, «Die vier Murbacherhöfe Lunkhofen, Holderbank, Rein und Elfingen», in Argovia, 57, 1945, 1-219
– W. Linder, 750 Jahre Elfingen, 1995

Auteur(e): Felix Müller / LD