Weiningen (ZH, commune)

Comm. ZH, distr. de Dietikon. Ancien village sur une terrasse sur le versant droit de la vallée de la Limmat, partie de l'agglomération de Zurich au début du XXIe s. 870 Winingon. 27 feux en 1467, 308 hab. en 1634, 415 en 1701, 832 en 1850, 653 en 1900, 976 en 1950, 2323 en 1970, 3791 en 2000.

Tumulus du Bronze moyen. Au Moyen Age classique, des paysans libres vivaient à W. En 1255, ils se firent représenter par Ulrich de Regensberg lors d'un procès. Au centre du village se trouvait l'église paroissiale Saint-Pierre, donnée au couvent de Fahr probablement au milieu du XIIe s. par Judenta von Regensberg - donation confirmée par un document de 1209 - et incorporée à celui-ci en 1219. Le territoire de la vaste paroisse comprenait aussi la bourgade abandonnée de Glanzenberg. Un moulin (XIVe s.) et une taverne (XVe s.) appartenant à la seigneurie foncière du couvent de Fahr sont attestés. Le village relevait du comté de Baden pour la haute justice et de la seigneurie de W. pour la basse justice. Au XVe s., par l'octroi de la bourgeoisie aux habitants, Zurich acquit le droit de lever des troupes et des impôts. Les Meyer von Knonau firent construire le château dit des seigneurs justiciers vers 1550. La population de la seigneurie formait une communauté de vallée dont les communautés villageoises ne se détachèrent qu'au XVIe s. W. fit partie du district de Regensdorf (1798-1803), puis de celui de Zurich (jusqu'en 1989). Vers 1850, la commune était encore rurale (66 artisans, 120 paysans). En 1930, 37% de la population active travaillaient dans le secteur primaire, 43% dans le secondaire. W. procéda à un remaniement parcellaire (1934) et à des améliorations foncières viticoles (1975, 1981). Un tramway circula jusqu'à Schlieren de 1901 à 1931. Les autoroutes A1 (1971) et A4 se croisent sur le territoire communal (Limmattaler-Kreuz). Le plan d'aménagement adopté en 1951 est à l'origine du nouveau quartier d'immeubles locatifs de Fahrweid. En 2000, presque 82% des actifs travaillaient à l'extérieur.


Bibliographie
– O. Allemann, Die Gerichtsherrschaft Weiningen-Oetwil 1130-1798, 1947
– W. Hintermann-Hirzel et al., 1100 Jahre Weiningen und Engstringen, 1970
MAH ZH, 9, 1997, 367-396

Auteur(e): Martin Illi / UG