Villmergen

Comm. AG, distr. de Bremgarten, comprenant le village de V., au carrefour des routes reliant Lucerne à Brugg et la vallée de la Bünz au Seetal, entre le Rietenberg et la plaine autrefois marécageuse de la Bünz, ainsi que le hameau de Hembrunn (Hämbere) dès 1823 et Hilfikon dès 2010. XIIe s. Filmaringen (copie du XIVe s.). 888 hab. en 1798, 1594 en 1850, 1785 en 1900, 2812 en 1950, 5079 en 2000.

Traces d'habitat néolithique, tombes de La Tène, vestiges de murs romains. Siège des ministériaux kibourgeois de V., mentionnés de 1225 à 1315, le village fit partie du bailliage habsbourgeois de Lenzbourg jusqu'en 1415. Il appartint à Lucerne de 1415 à 1425 et fut ensuite attribué au bailliage commun des Freie Ämter (avec Anglikon, Büttikon, Uezwil et, jusqu'en 1643, Sarmenstorf). Les abbayes de Muri et Wettingen, ainsi que le couvent de Königsfelden étaient les principaux seigneurs fonciers. Le patronage de l'église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul (un curé est attesté en 1185) revint aux Habsbourg vers 1300, fut donné en gage aux seigneurs de Hallwyl en 1337 et incorporé à l'abbaye de Muri en 1433. L'édifice actuel néogothique date de 1863-1866. La paroisse englobait Büttikon, Hembrunn, Hilfikon et, jusqu'en 1917, Anglikon. Théâtre de batailles, V. eut à subir des pillages en 1656 et 1712. Le village fut en outre frappé par un incendie en 1737. Ses plus anciens statuts conservés datent de 1662; il obtint le droit de marché en 1691. Au XVIIe s., il comptait trois auberges (l'une est citée dès 1270 env.) et trois moulins (dont un cité en 1416). Au XVIIIe s., il accueillait une foire suprarégionale au bétail et aux chevaux. Le tressage de la paille se développa dès le milieu du XIXe s. et donna naissance à l'entreprise Tressa AG, qui existe encore au début du XXIe s. Il y eut à V. des moulins industriels équipés d'imposants silos dès la fin du XIXe s. Une fabrique de chaussures Bally fut en activité de 1911 à 1987. Le village fut raccordé au réseau ferroviaire dès 1916, grâce à la ligne Wohlen-Meisterschwanden (remplacée par un bus en 1997). La localité s'est étendue dans la plaine au XXe s., des zones industrielles ont été créées à l'est et au nord (quartier Bally). Les Freiämter Nachrichten sont publiées à V. Une piscine ouvrit en 1932 et un foyer pour personnes âgées en 1976.


Bibliographie
MAH AG, 4, 1967, 387-404
– D. Sauerländer, Villmergen, 2000

Auteur(e): Raoul Richner / UG