Unterlunkhofen

Comm. AG, distr. de Bremgarten, sur la route Bremgarten-Zoug, au-dessus de la rive est de la Reuss. XIIe s. Nidrenlunkof (copie du XIVe s.), 1271 Niedern Lunkuft. 442 hab. en 1850, 364 en 1900, 379 en 1950, 1227 en 2000.

1 - Préhistoire et Antiquité

Au Bärhau, à l'est d'U., se trouve la plus grande nécropole à tumulus de Suisse. Elle comprend au moins soixante-trois tertres, explorés entre 1865 et 1900. Jakob Heierli et Jakob Hunziker dirigèrent la principale campagne de fouilles en 1899-1900. On distingue deux groupes: l'un où sont concentrés soixante tumulus de 4 à 16 m de diamètre et l'autre constitué de trois tertres plus grands (jusqu'à 27 m de diamètre et 5 de haut). Les petits tumulus contenaient généralement chacun une tombe à incinération. Dans la plupart des cas, le défunt avait été incinéré sur place, les cendres recueillies et placées dans une urne. D'autres récipients en céramique et de rares objets en bronze ou en fer (bracelet, couteaux) formaient tout le mobilier. Urne et offrandes avaient été recouvertes d'un monticule de terre et de cailloux. Le rite funéraire et la céramique permettent de dater cette partie de la nécropole du VIIIe s. av. J.-C. (Hallstatt C). Les trois grands tumulus, qui contenaient chacun plusieurs sépultures, sont plus récents (jusqu'au Ve s. av. J.-C.). Dans le tumulus 62, on a trouvé la tombe d'une femme riche, portant deux bracelets d'argent, des fibules d'argent et de bronze ainsi que des pendentifs en bronze (dont deux figurines humaines). Les bracelets, munis de fermoirs en or ornés de fleurs de lotus, sont des témoins particulièrement importants de l'art celte ancien. La sépulture date de la transition entre premier et second âge du Fer (vers 450 av. J.-C.), moment où le style géométrique sévère de la civilisation de Hallstatt commence à faire place à des formes florales de La Tène. Sur la commune d'U., on a en outre mis au jour deux mosaïques remarquables d'une villa romaine de la fin du IIe s.

Auteur(e): Geneviève Lüscher / PM

2 - Du Moyen Age au XXIe siècle

U. faisait partie du domaine (Dinghof) de Lunkhofen, que le couvent de Murbach-Lucerne vendit aux Habsbourg en 1291 et qui formait au XIVe s., sous le nom de Kelleramt, un ressort administratif habsbourgeois (siège du mayor à U.). En 1414, les droits de basse justice passèrent à Bremgarten. La commune, constituée en 1797, annexa en 1823 les hameaux de Huserhof et Geisshof. Au spirituel, U. relève d'Oberlunkhofen; la chapelle Notre-Dame, mentionnée en 1672, fut remplacée en 1937. La vigne jouait autrefois un rôle important à côté de la céréaliculture; elle recula dès 1850, notamment à cause du phylloxéra, ce qui entraîna un exode rural. Malgré des liaisons par bus avec Affoltern am Albis (dès 1920) et Zurich (dès 1971) et en dépit de la pression de l'agglomération zurichoise, la population ne recommença à croître qu'après l'adoption du plan de zones de 1987. La construction du barrage de Bremgarten-Zufikon sur la Reuss en 1975 fit apparaître le Flachsee (réserve naturelle). En 2005, le secteur primaire fournissait 15% des emplois, le secondaire 54%.

Auteur(e): Anton Wohler / PM

Références bibliographiques

Bibliographie
– A. Rohr, «Die vier Murbacherhöfe Lunkhofen, Holderbank, Rein und Elfingen», in Argovia, 57, 1945, 1-219
– B. Zehnder, Die Gemeindenamen des Kantons Aargau, 1991, 441-444
– W. Bürgisser, Oberlunkhofen im Wandel der Zeit, 1993
– G. Lüscher, Unterlunkhofen und die hallstattzeitliche Grabkeramik in der Schweiz, 1993.