18/11/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Oberlunkhofen

Comm. AG, distr. de Bremgarten, sur les contreforts sud du Heitersberg dominant la rive droite de la Reuss. IXe s. Lunchunft (selon une copie du XIe s.), 1232 Lunchuft, 1309 obern Lunchuft. 490 hab. en 1850, 438 en 1900, 413 en 1950, 723 en 1980 et 1443 en 2000. Vestiges d'un habitat de l'âge du Bronze à O. et d'une villa rectangulaire avec un portique d'entrée et deux ailes latérales à Schalchmatthau. Construite entre les Ier et IIIe s. apr. J.-C., cette dernière disposait de thermes et de quelques pièces chauffées. Sur ce site, on retrouva aussi des tombes à inhumation alamanes. Lors des premières fouilles de 1897 à 1898, on découvrit des vestiges de murs qui furent dégagés entre 1975 et 1980 et partiellement conservés. Il n'existe aucun témoignage écrit sur les ruines du château fort de Lunkhofen, probablement détruit en 1386. Siège de la grange principale (Kelnhof), O. fut le centre du domaine (Dinghof) de Lunkhofen, propriété du couvent de Murbach-Lucerne vendue en 1291 à la maison de Habsbourg qui fit de ce domaine le Kelleramt (attesté au XIVe s.). Les droits de basse justice échurent en 1414 à Bremgarten et la haute justice revint en 1415 à Zurich. En 1797, Bremgarten vendit le domaine avec tous ses droits d'usage aux quatre communes du Kelleramt. En 1798, O. fit partie du canton de Baden. Saint-Léger est attestée en 1185 comme église mère du Kelleramt. Le patronage appartint au couvent de Murbach-Lucerne, puis aux Habsbourg (1291) et enfin fut donné en 1403 au couvent de Muri (jusqu'en 1841). O., Unterlunkhofen, Arni, Islisberg et Rottenschwil relevèrent de la même paroisse. L'église paroissiale actuelle, construite en 1685, remonte à une église datant de 1515. L'édifice le plus ancien date probablement du Xe s. L'agriculture et la viticulture jouèrent un rôle important jusqu'au XXe s. La première ligne de bus O.-Jonen-Affoltern am Albis fut inaugurée en 1920, puis suivit celle d'O.-Birmenstorf (1930), prolongée jusqu'à Zurich-Wiedikon (1966). La proximité de l'agglomération zurichoise provoqua une augmentation de la population après 1980.


Bibliographie
– E. Suter, «Die Burgruine Lunkhofen», in Unsere Heimat, 9, 1935, 10-13
– A. Rohr, «Die vier Murbacherhöfe Lunkhofen, Holderbank, Rein und Elfingen», in Argovia, 57, 1945, 1-219
– M. Hartmann, Die Römer im Aargau, 1985
– W. Bürgisser, Oberlunkhofen im Wandel der Zeit, 1993

Auteur(e): Anton Wohler / RHD