No 7

Frisching, Samuel

naissance 27.6.1638 à Berne, décès 23.10.1721 à Berne, prot., de Berne. Fils de Samuel ( -> 6). ∞ 1662 Magdalena Weiss, de Berne. Diplôme à l'école supérieure (académie) de Berne (1656), études à Genève (1656-1657). Contre la volonté de son père, F. entra en 1658 dans la Garde suisse à Paris. Blessé à la bataille de Gravelines (Flandre, F), il accomplit après sa guérison un grand tour qui le mena en Angleterre, en Ecosse, aux Pays-Bas et en Allemagne. De retour à Berne, il se lança dans la carrière publique, selon les vœux de sa famille: membre du Grand Conseil en 1664, du Petit Conseil en 1685, banneret en 1694 et 1712, trésorier du Pays romand en 1701, avoyer en 1715. Il fut aussi avoyer de Berthoud en 1670 et directeur des sels en 1691. Colonel du premier régiment vaudois de l'élite en 1684, haut-commandant dans le Pays de Vaud en 1695, F. présida le Conseil de guerre dans la campagne de 1712 et conduisit les Bernois à la victoire à Villmergen. En 1709, il acquit la seigneurie de Rümligen et donna au château son aspect actuel. En 1705-1707, il agrandit du côté sud la maison familiale de la Junkerngasse (auj. maison de Watteville), la transformant en hôtel particulier dans un style nouveau pour l'époque.


Fonds d'archives
– BBB
Bibliographie
– B. Braun-Bucher, Der Berner Schultheiss Samuel Frisching 1605-1683, 1991, surtout 215-226

Auteur(e): Barbara Braun-Bucher / PM