09/06/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Dottikon

Comm. AG, distr. de Bremgarten. Village-rue le long de la plaine de la Bünz. 1179 Totinchon. 713 hab. en 1850, 722 en 1900, 1321 en 1950, 2462 en 1970, 2969 en 2000. D. fut la résidence des seigneurs de Tottikon, qui émigrèrent au XIIIe s. à Lucerne et Küssnacht (SZ). Sous la domination autrichienne, D. dépendait du bailliage de Lenzbourg. En 1351, le couvent de Königsfelden acquit de celui de Muri le domaine de Tieffurt et, par là-même, la basse juridiction sur D. En 1425, D. devint l'un des bailliages des Freie Ämter. De 1611 à 1613, la peste fit rage. Au cours de la première guerre de Villmergen (1656), D. fut presque entièrement détruit par les troupes bernoises. Une chapelle dédiée à sainte Agathe est mentionnée en 1426 comme filiale de Staufberg (comm. Staufen). D. releva de Hägglingen après le retour au catholicisme en 1531, devint paroisse en 1867. L'église actuelle a remplacé la chapelle, démolie en 1865. Les protestants sont rattachés à Ammerswil-Dintikon. Jusqu'en 1900, la commune se voua essentiellement à l'agriculture. Grâce à l'industrie de la paille, à la fabrication de chaussures (succursale de Bally, fermée en 1987) et à la Schweizerische Sprengstofffabrik AG (fabrique suisse d'explosifs, 1913, Ems Dottikon AG depuis 1987), D. devint une commune industrielle à partir de 1910. En 2000, plus de la moitié des emplois était fournie par le secteur secondaire.


Bibliographie
MAH AG, 4, 1967, 184-188
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 96-97
Dottikon, ein Dorf im Freiamt, 1990

Auteur(e): Anton Wohler / FS