Village d'enfants Pestalozzi

En 1944, Walter Corti lança dans le mensuel Du un appel pour la fondation d'un village destiné aux enfants victimes de la guerre. L'Association Village d'enfants Pestalozzi vit le jour en 1945 et la première pierre fut posée à Trogen en 1946. La même année, des enfants issus de pays ravagés par la guerre emménagèrent dans les premières maisons. Les orphelins européens furent rejoints dès 1960 par des enfants du Tibet, puis de Corée, de Tunisie, d'Ethiopie, du Vietnam, du Cambodge, du Liban et depuis 1983 par des orphelins suisses. La durée du séjour variait de quelques semaines (séjours de formation ou de convalescence) à plusieurs années. Les fonds étaient principalement réunis grâce à des collectes, des parrainages et des legs. En 1950, l'association se transforma en fondation. Depuis 1982, celle-ci est aussi active dans des pays du sud et s'occupe de foyers pour enfants en Roumanie depuis 1990. Au début du XXIe s., la Fondation investissait 18 millions de francs par année dans les domaines de l'intégration, des échanges interculturels et de la coopération au développement. En 2005, le village de Trogen était composé de douze maisons doubles pour environ 120 enfants et familles défavorisées, ainsi que de bâtiments administratifs et de dépendances. En 2012, 321 000 enfants et jeunes ont bénéficié des programmes réalisés par la Fondation en Suisse et à l'étranger.


Bibliographie
– M. Birchler, Das Kinderdorf Pestalozzi, 1944-1950, mém. lic. Bâle, 1998
– W.R. Corti, Der Weg zum Kinderdorf Pestalozzi, 2002

Auteur(e): Andrea Weibel / HR