No 6

Näf, Werner

naissance 7.6.1894 à Saint-Gall,décès 19.3.1959 à Gümligen (comm. Muri bei Bern), prot., de Saint-Gall. Fils de Gustav Anton Wilhelm, commerçant, et d'Emilie Hermine Billeter. ∞ Hanna Linder. Gymnase à Saint-Gall, études d'histoire aux universités de Genève, Zurich et Munich, doctorat en 1917 à Munich. Maître au gymnase de Saint-Gall et chargé de cours à l'école des hautes études commerciales. Professeur ordinaire d'histoire générale à l'université de Berne (1925). Auteur d'une biographie de Basil Ferdinand Curti, homme d'Etat radical saint-gallois (1923), N. a dédié un ouvrage monumental à l'humaniste suisse Vadian (2 vol., 1944-1957). En histoire européenne, il a consacré des monographies à la politique étrangère de Bismarck (1925) et aux causes de la Première Guerre mondiale (1932). Son ouvrage Die Epochen der neueren Geschichte (2 vol., 1945-1946, rééd. 1959-1960) s'inscrit dans une approche helvétique de l'histoire universelle dont, convaincu de l'unité organique entre histoire suisse et histoire générale, il se réclamait tout autant que d'une histoire de la Suisse incluant la dimension européenne. Le principe abstrait prit de plus en plus de poids dans la vision historique de N., penseur dont les analyses allaient des personnes aux idées et du particulier au général. Ses écrits et conférences portèrent dès lors sur l'Etat et la théorie politique et même finalement sur ce qui les dépasse (Das Überstaatliche in der Geschichte, 1952). En 1950, dans son livre Wesen und Aufgabe der Universität, il prit la défense du projet de loi bernois sur l'université, qui sera adopté en 1954. Vice-président du conseil de la recherche du Fonds national suisse, membre de la commission historique de l'Académie bavaroise des sciences.


Bibliographie
Ann.: économies, sociétés, civilisations, 15, 1960, 1034-1037
Historische Zeitschrift, 190, 1960, 78-86
– E. Walder, éd., In memoriam Werner Näf, 1961 (avec bibliogr.)
– Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 2, 790-792

Auteur(e): Edgar Bonjour / EVU