• <b>Johannes Dierauer</b><br>Page de titre du premier volume de l'ouvrage principal de l'historien (Bibliothèque nationale suisse).
  • <b>Johannes Dierauer</b><br>Page de titre de la traduction française, par Auguste Reymond, de l'ouvrage principal de l'historien saint-gallois (Bibliothèque nationale suisse).

No 1

Dierauer, Johannes

naissance 20.3.1842 à Berneck, décès 14.3.1920 à Saint-Gall, prot., de Saint-Gall et Berneck. Fils de Jakob, paysan, et d'Engelina Hohl. ∞ 1872 Lisette Brunner, fille de Johannes. Etudes d'histoire aux universités de Zurich, Bonn et Paris. Doctorat à Zurich en 1868 avec la thèse Beiträge zu einer kritischen Geschichte Trajans. Maître d'histoire au gymnase de Saint-Gall (1868-1907) et directeur de la bibliothèque Vadiana dès 1874. Sollicité par diverses universités, D. refusa ces emplois. Très lié à son canton d'origine, il rédigea de nombreux écrits historiques, notamment la biographie de Karl Müller-Friedberg (1884) et la Politische Geschichte des Kantons St. Gallen 1803-1903 (1904). Son ouvrage principal, Geschichte der Schweizerischen Eidgenossenschaft, parut de 1887 à 1917. Il traite essentiellement d'histoire politique et constitutionnelle. Œuvre monumentale en cinq volumes, allant de la naissance de la Confédération à la fondation de l'Etat fédéral (1848), elle fut remarquée bien au-delà du cercle des spécialistes. Rééditée trois fois jusqu'en 1924, elle fut traduite en français (Histoire de la Confédération suisse 1910-1919). L'ouvrage exprime la confiance des radicaux à l'égard du jeune Etat fédéral, la croyance au progrès et, suivant l'esprit du temps, un penchant pour le centralisme et le protestantisme. La conviction d'alors que la Suisse était bien installée dans sa neutralité engendrait un sentiment de sécurité et concentrait l'attention sur l'intérieur. L'histoire écrite par D. est une sorte de biographie de l'Etat et de la nation suisse, fondée sur une volonté (Willensnation), nourrie par le sentiment patriotique confédéré. Tout en insistant sur une analyse critique des sources, D. touche par son style clair, son esprit acerbe et sa langue précise.

<b>Johannes Dierauer</b><br>Page de titre du premier volume de l'ouvrage principal de l'historien (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>
Page de titre du premier volume de l'ouvrage principal de l'historien (Bibliothèque nationale suisse).
(...)
<b>Johannes Dierauer</b><br>Page de titre de la traduction française, par Auguste Reymond, de l'ouvrage principal de l'historien saint-gallois (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>
Page de titre de la traduction française, par Auguste Reymond, de l'ouvrage principal de l'historien saint-gallois (Bibliothèque nationale suisse).
(...)


Bibliographie
– O. Fässler, Johannes Dierauer, 1921 (avec liste des œuvres)
– E. Bonjour, Die Schweiz und Europa, 1958, 303-306
– H.C. Huber, Grosse Darstellungen der Schweizergeschichte, 1960, 103-111
– P. Born, Johannes Dierauers Auffassung von Geschichtswissenschaft und Geschichte, 1975
– Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 2, 740-743
– S. Buchbinder, Der Wille zur Geschichte, 2002

Auteur(e): Edgar Bonjour / LD