Wettingen (commune)

Comm. AG, distr. de Baden, étendue, à l'allure d'une cité-jardin, qui s'est développée entre le village rural de W. au pied des Lägern et l'abbaye de W. sur la Limmat. 1045 Vuettingun. 847 hab. en 1803; 1610 en 1850; 3128 en 1900; 11 667 en 1950; 19 900 en 1970; 17 870 en 2000.

La surface du Wettingerfeld, qui s'étend entre les Lägern et la Limmat, est un habitat ancien, comme en témoignent des vestiges isolés du Mésolithique et du Néolithique. Deux sépultures à incinération sous tumulus, découvertes en 1930 dans la forêt de Tägerhard, se rattachent à la civilisation de la céramique cordée (vers 2500 av. J.-C.). Une tombe à ciste mise au jour en 1956 à la frontière avec la commune de Baden date aussi du Néolithique. Deux trouvailles de l'époque romaine sont particulièrement importantes; un trésor monétaire et de la vaisselle en argent (250 apr. J.-C) furent découverts en 1633 non loin de l'abbaye (publication de Matthaeus Merian en 1642). Le bailli du comté de Baden fit ensuite fondre le trésor, qui pesait environ trois kilos. Une inscription votive pour un temple dédié à Isis (fin du Ier s. apr. J.-C), déjà mentionnée par Aegidius Tschudi, est en outre visible à l'entrée de l'église paroissiale Saint-Sébastien. On ignore si cette inscription provient de W.

L'abbaye cistercienne, fondée en 1227 par Henri II de Rapperswil dans une boucle de la Limmat, exerça une influence déterminante sur le développement du village, dont le centre était dominé par les huit grands domaines (Meierhöfe) du couvent, groupés autour de l'église. Celle-ci date probablement du XIIe s. et fut reconstruite en 1894-1895. La culture de la vigne, qui occupait à l'origine quelque 80 ha sur les pentes méridionales des Lägern, constitua jusqu'au cœur du XIXe s. la principale source de revenu. Le couvent, puis après sa suppression (1841), l'école normale cantonale qui y fut installée (1847), furent des centres culturels régionaux.

L'industrie fit son apparition à W. avec la création en 1858, dans un méandre de la Limmat en aval de l'abbaye, d'une entreprise spécialisée dans la filature et le tissage du coton. Un deuxième noyau villageois se forma autour de la gare (près du couvent), mise en service en 1877 après la construction du Chemin de fer National-Suisse. Un troisième noyau comprenant les quartiers de Langenstein et d'Altenburg, proches de Baden, se développa dès 1895 à la suite de la création et du rapide développement de l'entreprise Brown Boveri & Cie (BBC, auj. Asea Brown Boveri) à Baden. La population tripla jusqu'à la Première Guerre mondiale et connut une nouvelle croissance à partir de 1945. Dans les années 1950, W. figurait parmi les communes de Suisse qui se développaient le plus rapidement et devint la plus grande commune du canton d'Argovie. A certaines périodes, plus de la moitié des contribuables étaient employés par BBC. Après 1950, W. établit une planification pour les espaces constructibles entre le village, l'abbaye et les quartiers proches de Baden: création d'une seconde paroisse et édification de l'église Saint-Antoine (1952-1954), construction d'une école de district (1957) et de l'hôtel de ville (1959). La zone appelée Neuer Kern fut approuvée en 1959: on y aménagea l'un des premiers quartiers de tours d'habitation de Suisse. La construction de cette zone ne fut toutefois pas terminée, puisque des bâtiments publics (notamment une salle) restèrent à l'état de projet. On construisit en revanche à l'est de la commune le centre de sports et de loisirs de Tägerhard (1971), doté d'une grande salle, au rayonnement régional. Le quartier commercial resta situé le long de la route cantonale qui traverse la commune. En 1966, elle fêta son vingt-millième habitant et inaugura le premier parlement communal (Einwohnerrat) d'Argovie. En 2010, W. était une commune résidentielle avec une petite zone industrielle au Tägerhard, offrant environ 8000 emplois. En 2000, la plupart des quelque 9000 personnes actives travaillaient à Baden ou dans l'agglomération zurichoise.


Bibliographie
– R.W. Brüschweiler et al., Geschichte der Gemeinde Wettingen, 1978
– B. Meier et al., Wettingen, 2001

Auteur(e): Bruno Meier / MBA