Italienerkrawall

Journées d'émeutes qui se produisirent dans le quartier ouvrier zurichois d'Aussersihl à partir du 26 juillet 1896, à la suite d'une rixe au cours de laquelle un maçon italien avait poignardé un Alsacien. Tout d'abord dirigée contre les Italiens, comme les émeutes de la Käfigturm de 1893 à Berne, l'insurrection se retourna, après l'intervention de la police et de l'armée, aussi contre les représentants du pouvoir. Rébellion spontanée des classes populaires, sans revendications concrètes, l'Italienerkrawall peut être considéré comme l'expression d'une crise de la modernisation. Les Italiens, qui travaillaient pour la plupart comme saisonniers dans le bâtiment, servirent de boucs émissaires: on les rendit responsables des conséquences négatives du changement social et économique.


Bibliographie
– H. Looser, Der Italienerkrawall von 1896, mém. lic. Zurich, 1984
– A. Maiolino Als die Italiener noch Tschinggen waren, 2011, 41-58

Auteur(e): Stefan Hess / PM