Turgi

Comm. AG, distr. de Baden, comprenant la localité de Wil (d'origine alamane) au pied du Gebenstorfer Horn et le quartier industriel de T. qui s'est développé au XIXe s. dans une boucle de la Limmat; elle se détacha de la commune de Gebenstorf en 1884. 1281 Turge. 645 hab. en 1888, 877 en 1900, 1642 en 1950, 2704 en 1980, 2400 en 2000. Un milliaire romain (auj. au Musée national suisse à Zurich) se dressait à Wil sur la voie Windisch-Baden. La chapelle Saint-Antoine de Wil date de 1718. La paroisse catholique de Gebenstorf-T. existe depuis 1911; une section de T. fut créée en son sein en 1950. Un pasteur de la paroisse protestante de Birmenstorf-Gebenstorf-T. officie à T. depuis 1958.

Les berges de la Limmat restèrent pratiquement inhabitées jusqu'à l'installation en 1826-1828 de la filature de coton des frères Bebié de Zurich. Cette fabrique, la première de l'ancien comté de Baden, doubla bientôt de volume; employant environ 400 salariés entre 1836 et 1858, elle était la plus grande filature et sans doute la plus grande usine de Suisse. T. fut doté en 1856 d'une gare provisoire sur le tronçon Baden-Brugg et, dès l'ouverture en 1859 de la ligne T.-Waldshut (qui permettait une liaison Zurich-Bâle), d'une gare entre les voies (démolie en 1996), avec deux buffets, pour les voyageurs qui devaient changer de train. Un quartier ouvrier se développa entre la filature et la gare avec des maisons de rapport et une école (1854). Un pont de bois construit en 1845 pour les ouvriers de la filature fut le premier passage sur la Limmat. Le contraste toujours plus fort entre la population établie de Gebenstorf et les nouveaux arrivants déboucha sur une scission en 1884, soutenue par les fabricants. La fabrique d'articles métalliques W. Egloff & Co. (puis Straub-Egloff), autre grande exploitation industrielle, s'installa à T. en 1890. Ses installations de production furent démolies en 1972; en 2012, la société Straub-Egloff ne s'occupait plus que de la gestion de biens immobiliers. Dès la fin du XIXe s., le secteur secondaire a toujours fourni une forte proportion des emplois. Les descendants des Bebié vendirent la filature en 1962 à Brown Boveri (auj. ABB), qui y installa une partie de sa nouvelle usine de T., principalement sise à Ennetturgi (comm. Untersiggenthal).


Bibliographie
– A. et J. Haller, Chronik von Turgi, 1984
– D. Sauerländer, A. Steigmeier, "Wohlhabenheit wird nur Wenigen zu Theil", 1997

Auteur(e): Andreas Steigmeier / MBA