• <b>Mouvement de libération des femmes (MLF)</b><br>Page de garde du journal trimestriel du Mouvement de libération des femmes de Zurich, 1981 (Musée national suisse, documentation).

Mouvement de libération des femmes (MLF)

Dans le sillage des révoltes estudiantines de mai 1968, des femmes se regroupèrent à Zurich à la fin de l'année pour créer la Frauenbefreiungsbewegung, dont la première apparition publique date de février 1969. Des structures analogues virent bientôt le jour dans d'autres villes alémaniques, romandes (Mouvement pour la libération de la femme, MLF) et au Tessin (Movimento femminista ticinese). Ces groupes, aux liens informels, se référaient aux mouvements de libération du Tiers-Monde pour encourager les femmes à se libérer des contraintes inhérentes à la famille nucléaire (Rôle des sexes). En lançant des actions médiatiques efficaces, le MLF remit en question la position des femmes dans la société ainsi que la morale sexuelle dominante. Il revendiqua la création de garderies, le libre accès aux moyens de contraception et la dépénalisation de l'avortement. Le MLF marqua de son empreinte les débuts du nouveau mouvement des femmes avant de se fondre, pendant les années 1980, dans les diverses structures et formes d'expression que prit le féminisme.

<b>Mouvement de libération des femmes (MLF)</b><br>Page de garde du journal trimestriel du Mouvement de libération des femmes de Zurich, 1981 (Musée national suisse, documentation).<BR/>
Page de garde du journal trimestriel du Mouvement de libération des femmes de Zurich, 1981 (Musée national suisse, documentation).
(...)


Bibliographie
– E. Joris, H. Witzig, éd., Frauengeschichte(n), 1986 (42001)
– J. Bucher, B. Schmucki, FBB, 1995
– Y. Voegeli, Zwischen Hausrat und Rathaus, 1997
– J. de Dardel, Révolution sexuelle et Mouvement de libération des femmes à Genève (1970-1977), 2007

Auteur(e): Elisabeth Joris / UG