08/05/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Institut suisse de recherches ménagères (IRM)

A la suite du troisième congrès suisse des intérêts féminins (Mouvement des femmes), l'Institut suisse de recherches ménagères (IRM) fut fondé en 1948, à l'initiative de l'Union suisse des associations de ménagères et en collaboration avec l'EPF de Zurich. L'idée, objet de débat public depuis la Saffa de 1928, s'inscrivait en réaction à l'offre de plus en plus réduite d'employées de maisons bon marché. L'institut fonctionnait comme laboratoire d'essai indépendant pour les appareils ménagers, les équipements domestiques et les produits de nettoyages, tout en participant à la formation et au perfectionnement des enseignantes et conseillères en économie domestique. L'institut élabora également des recommandations scientifiques en matière de rationalisation du travail ménager. L'IRM reçut l'appui des associations économiques de producteurs et distributeurs d'appareils ménagers ainsi que des organisations de consommateurs. Les produits satisfaisant à ses exigences étaient munis d'un label; une revue, Auf Nummer sicher, informait les consommatrices. Des difficultés financières, ainsi que l'accusation de favoriser les fabricants au détriment des consommateurs, entraînèrent, après une campagne médiatique en 1991, la dissolution de l'institut en 1992.


Fonds d'archives
– Sozarch
Bibliographie
Auf Nummer Sicher, 7, 1986, 5-11
– R. Zürcher, Von Frauen für Frauen, 1999
– M. Gosteli, éd., Hist. oubliée, 2 vol., 2000

Auteur(e): Elisabeth Joris / ABI