02/06/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Remetschwil

Comm. AG, distr. de Baden, sur le versant sud-ouest du Heitersberg, constituée de R., le noyau principal, et des hameaux de Busslingen, dans la plaine de la Reuss, et de Sennhof, sur le Heitersberg. 1184-1190 Reimirswilare. 221 hab. en 1780, 290 en 1803, 575 en 1860, 482 en 1900, 490 en 1950, 1759 en 2000. Vestiges de maçonneries de l'époque romaine (Ier s. apr. J.-C.) près de Busslingen, colonisation alémane. R. dépendait de la paroisse de Rohrdorf, cédée en 1097 aux abbayes de Muri et de Murbach par Heinrich von Sellenbüren. Par l'intermédiaire des Habsbourg, R. revint en 1413 à l'hôpital de Baden et fit partie, jusqu'en 1798, du bailliage de Rohrdorf. Le couvent de dominicaines d'Oetenbach, supprimé en 1525, y possédait de vastes biens fonciers. R., qui passa brièvement à la Réforme de 1528 à 1531, relève de la paroisse d'Oberrohrdorf. Avant d'être érigé en commune en 1854, le village était une partie de la commune de Rohrdorf, avec Staretschwil, Busslingen, Niederrohrdorf et Oberrohrdorf. Après de longues négociations, Busslingen (avec ses industries renommées) lui fut rattaché en 1912. La situation calme et ensoleillée de R. attira des familles ouvrières de la région industrielle de Baden, favorisant l'essor de la construction dès les années 1970, tandis que Sennhof restait essentiellement agricole. En 2000, près de 82% de la population active de R. travaillait à l'extérieur et, en 2005, le secteur secondaire représentait environ 43% des emplois pour quelque 13% au secteur primaire.


Bibliographie
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 68-69

Auteur(e): Patrick Zehnder / FP