No 2

Andlau, Conrad Charles Frédéric d' (de Birseck)

naissance 23.12.1766 à Arlesheim, décès 25.10.1839 à Fribourg-en-Brisgau, cath., bourgeois d'honneur de Porrentruy en 1815. Fils de François Charles ( -> 3). ∞ Marie-Sophie, baronne de Schakmin. Entré en 1780 dans le régiment d'Eptingue, sous-lieutenant en 1786, d'A. devint en 1788, après des études de droit à Wurtzbourg, assesseur au conseil aulique à Porrentruy. Il représenta la noblesse lors des Etats de l'évêché de Bâle en 1791. Bailli désigné du Birseck, il s'enfuit à Bienne en 1792, puis à Olten en 1793 et à Fribourg-en-Brisgau en 1794, où il devint bientôt conseiller d'Etat pour l'Autriche antérieure, administrateur du Brisgau et de l'Ortenau en 1802. Après le rattachement au grand-duché de Bade en 1805, il fut président du gouvernement (charge comparable à celle d'un préfet) à Fribourg-en-Brisgau, juge (Hofrichter) en 1807, ambassadeur extraordinaire à Paris en 1809 et 1810, ministre de l'Intérieur de 1810 à 1813. Dès 1801, il avait agrandi les propriétés familiales dans le Birseck, alors français, en y achetant notamment le château de Birseck. De 1810 à 1812, il fit réaménager avec le chanoine Jean Henri de Gléresse le Jardin anglais et l'hôtel d'Andlau à Arlesheim. En 1814, l'empereur d'Autriche François Ier nomma d'A., à l'instigation de son cousin le prince Metternich, gouverneur général des Alliés pour la Franche-Comté, le département des Vosges et la principauté de Porrentruy, avec siège à Vesoul (F). Après le traité de Paris (1814), le gouvernement général fut limité à l'ancien évêché de Bâle. Avec son beau-frère Ursanne Conrad Joseph de Billieux, d'A. tenta sans succès de former un canton placé sous sa direction; il entra ainsi en conflit avec les Alliés, la Diète fédérale et le canton de Berne. Son administration subit les réquisitions imposées par les vainqueurs. Après le congrès de Vienne, il dut céder le pays au commissaire fédéral Hans Conrad Escher, le 20 août 1815. Il retourna en 1815 à Fribourg-en-Brisgau; la liquidation des dettes entre les Alliés et la Confédération l'occupa entre 1815 et 1817 et il fut à nouveau juge dans le Bade de 1817 à 1833.


Bibliographie
– M. Jorio, Der Untergang des Fürstbistums Basel (1792-1815), 1982, 234-237

Auteur(e): Marco Jorio / AB