05/03/2009 | communication | PDF | imprimer

Künten

Comm. AG, distr. de Baden, formée des villages-rues de K. sur la route de Bremgarten-Fislisbach et de Sulz dans la plaine de la Reuss. 1101-1150 Chünten (selon copie du XIVe s.). 223 (K.) et 117 (Sulz) hab. en 1798, 609 en 1850, 449 en 1900, 574 en 1950, 1486 en 2000. On a retrouvé en 1837 près de Sulz les vestiges d'une villa romaine datant probablement du IIe s. apr. J.-C. K. et Sulz sont mentionnés vers 1160 dans les Acta Murensia. De 1415 à 1798, K. appartint au bailliage de Rohrdorf du comté de Baden. La basse justice était exercée à K. par le bailli, à Sulz par le couvent d'Oetenbach; le principal seigneur foncier était le couvent de Hermetschwil. Depuis le Moyen Age, la commune fit partie de la paroisse de Rohrdorf; en 1799, elle obtint une chapellenie et en 1901 se constitua en paroisse. La chapelle de pèlerinage érigée en 1776, devenue par la suite église paroissiale, fut remplacée en 1964-1965 par un bâtiment neuf et démolie en 1973. K. fut rattaché au district de Bremgarten en 1798 et à celui de Baden en 1803. Les bourgeoisies de K. et de Sulz furent réunies en 1973. Jusqu'à la fin du XIXe s., K. était un village agricole avec quelques ateliers d'artisans. Fondée en 1876, la ferblanterie Birchmeier (technique de vaporisation) fut transférée à Stetten en 1997. Une entreprise d'articles pour l'apiculture et l'industrie de la cire vit le jour en 1900. Devenue la Taracell, elle produit au début du XXIe s. principalement des emballages et des pièces moulées en plastique. Avec l'essor de l'industrie, K. se transforma en un village compact.


Bibliographie
MAH AG, 6, 375-378

Auteur(e): Sarah Brian Scherer / FP