Oberentfelden

Comm. AG, distr. d'Aarau, dans la vallée inférieure de la Suhr, formant une seule agglomération avec Unterentfelden. 965 Endiveld, 1306 Oberen-En[t]velt. 600 hab. en 1764, 943 en 1803, 1379 en 1850, 1523 en 1900, 2771 en 1950, 6740 en 2000. Au sud-est du territoire communal, au lieudit Muracker, on découvrit, datant du Ier s. apr. J.-C. et habitée jusqu'au milieu du IVe s., une villa (pars rustica fouillée en 1936-1938, pars urbana en 1951, thermes en 1958); l'ensemble fut partiellement détruit par le feu au IIIe s. apr. J.-C. En 965, l'empereur Othon Ier offrit au couvent de Disentis la partie nord d'O. (avec l'église et les droits seigneuriaux afférents), laquelle passa en 1330 au couvent de Königsfelden, puis aux seigneurs de Stoffeln et à ceux de Hallwyl. Le chapitre de Beromünster possédait en 1045 la partie méridionale avec un domaine (Meierhof). Le village, acheté par Berne en 1604, fut rattaché peu après, et jusqu'en 1798, au bailliage de Lenzbourg. La première charte communale établie par Burkhart de Hallwyl en collaboration avec la commune date de 1448. En 1605, la commune put acquérir grâce à ses fonds propres les vastes forêts de Tann et de Berg. La Réforme fut introduite en 1528 dans la paroisse d'O., dont Untermuhen fit partie de 1683 à 1948. L'incendie du village (1601) détruisit notamment l'église et les archives paroissiales. La première mention d'un maître d'école remonte à 1609. O. et Hirschthal constituèrent jusqu'en 1798 la juridiction d'Entfelden. Aux XVIe et XVIIe s. extension de l'habitat dans les secteurs de Holz et de Berg. Dans la seconde moitié du XVIIIe s., O. fut un centre de manufacture du coton et des entreprises s'y implantèrent dès le début du XIXe s. (notamment mèches pour lampe à pétrole, tabac, brosserie); la fabrique de brosses Walther (auj. Wasag) fut jusque dans les années 1960 le plus gros employeur. La situation favorable d'O. (gare sur la ligne du National-Suisse dès 1876, sur celle des vallées de la Wyna et de la Suhr en 1901), un plan de zones tôt déterminé, l'aménagement d'inf-rastructures favorisèrent le développement économique de la commune au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. Des entreprises, moyennes ou grandes (notamment Sprecher Energie) virent le jour. Le secteur primaire offrait en 2005 3% des emplois, le secondaire 51% et le tertiaire 46% (3261 emplois). Depuis 1978, O. est le siège d'une école d'arrondissement pour O. et Unterentfelden.


Bibliographie
– A. Lüthi, Ortsgeschichte Oberentfelden, 1997

Auteur(e): Alfred Lüthi / DVU