No 1

Hotman, François

naissance 23.8.1524 à Paris, décès 12.2.1590 à Bâle. Fils de Pierre, seigneur de Villiers Saint-Paul (Picardie), conseiller au parlement de Paris. Etudes de droit à Orléans, licence en 1542. Avocat à la cour du parlement tout en étudiant la littérature antique et le droit romain. Dès 1546, H. dispensa des cours de droit à Paris. En 1547, il tourna le dos à sa carrière et à sa famille pour devenir le secrétaire et le traducteur de Calvin à Genève. Professeur de langues classiques à l'académie de Lausanne (1550-1555), professeur de droit romain à Strasbourg (dès 1556). Il fit une thèse tardive et obtint son doctorat à Bâle en 1558. Dès la fin des années 1550, H. intervint dans les conflits politiques et religieux français, comme penseur avant-gardiste (Livret de Strasbourg, 1559), pamphlétaire (Epistre au Tigre de la France), agent politique (conjuration d'Amboise) et diplomate (lettre à l'électeur palatin Frédéric III, 27 juillet 1562).

Durant la première guerre de religion, il appuya les demandes de crédit d'Henri de Bourbon, prince de Condé, à Bâle et à Zurich, et servit d'informateur au Conseil de Berne. En 1563, il enseigna le droit aux universités de Valence et de Bourges. En 1567, dans L'Antitribonian ou discours sur l'estude des lois, il déclara le Corpus juris de Justinien caduc et soutint une unification du droit, écrite dans la langue du pays, intégrant le droit coutumier et le droit naturel (Calvin). H. quitta Paris en 1572, après la Saint-Barthélemy, vivant désormais comme professeur de droit, écrivain politique et amateur d'alchimie à Genève et Bâle. Ses œuvres Franco-Gallia (1573) et Antitribonian (publié en 1603 seulement) exercèrent une grande influence sur la pensée politique européenne et les réformes juridiques des XVIIe et XVIIIe s. Les expertises juridiques de H., lors de procès pour sorcellerie notamment, étaient particulièrement sévères.


Bibliographie
– R. Dareste, «François Hotman - Sa vie et correspondance», in Revue hist., 2, 1876, 1-59, 367-455
– J. Pannier, «Hotman en Suisse (1547-1590)», in Zwingliana, 7, 1940, 137-172
– R.E. Giesey, The Writings of François Hotman, 1971 (avec liste des œuvres)
– D.R. Kelley, François Hotman: A Revolutionary's Ordeal, 1973
NDB, 9, 655

Auteur(e): Carlos Gilly / UG