• <b>Georges-Auguste Matile</b><br>Portrait du juriste neuchâtelois, gravure sur zinc exécutée vers 1880 par  Max Girardet  d'après un dessin à la mine de plomb réalisé vers 1856 par  Auguste Bachelin (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel).

No 1

Matile, Georges-Auguste

naissance 30.5.1807 à La Chaux-de-Fonds, décès 6.2.1881 à Washington, prot., de La Sagne, naturalisé américain en 1856. Fils de Joël ( -> 2). ∞ 1) Marie-Eugénie Schaffter, 2) Marie-Louise Fivaz, fille de Marc-Louis, pasteur vaudois émigré à Newark Valley. Collège à Berne, études de droit à Berlin et Heidelberg (doctorat en 1829). Interprète du roi de Prusse (1832-1837), châtelain du Landeron (1837) et professeur de droit à l'académie de Neuchâtel (1840-1848). Député de La Sagne au Corps législatif (1838-1848), membre du tribunal souverain (1839-1848). Entre 1836 et 1838, disciple de Carl Friedrich von Savigny, créateur de l'école du droit historique, M. publie de nombreux documents relatifs à la coutume de Neuchâtel et des études sur l'histoire du droit et des institutions du comté, donne la première édition du cartulaire de Lausanne (1840) et une version française du Miroir de Souabe (1843). Il édite 1500 actes sous le titre de Monuments de l'histoire de Neuchâtel (3 vol., 1844-1849). La révolution neuchâteloise et la suppression de l'académie provoquent son départ pour les Etats-Unis en avril 1849. Fermier à Newark Valley (New York), M. dirige ensuite l'académie libre d'Elmira (New York), enseigne à Princeton et à Philadelphie, où il est aussi reçu au barreau. En 1852, il publie une Histoire de Valangin. Se trouvant par hasard à Neuchâtel, il participe au coup d'Etat manqué des royalistes de septembre 1856. Reparti définitivement pour les Etats-Unis, M. est examinateur (1863-1876), puis bibliothécaire (1879-1880) au Bureau des patentes à Washington. Il a collaboré à de très nombreuses revues américaines et européennes, travaillé bénévolement au Musée de Princeton et au Smithsonian Institute, et s'est intéressé à l'ethnologie et à l'histoire des peuples amérindiens. Chrétien convaincu, M. a traduit en anglais des ouvrages d'histoire religieuse et de piété.

<b>Georges-Auguste Matile</b><br>Portrait du juriste neuchâtelois, gravure sur zinc exécutée vers 1880 par  Max Girardet  d'après un dessin à la mine de plomb réalisé vers 1856 par  Auguste Bachelin (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel).<BR/>
Portrait du juriste neuchâtelois, gravure sur zinc exécutée vers 1880 par Max Girardet d'après un dessin à la mine de plomb réalisé vers 1856 par Auguste Bachelin (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel).
(...)


Bibliographie
Biogr.NE, 2, 191-197

Auteur(e): Cyrille Gigandet