No 1

Rolland, Romain

naissance 29.1.1866 à Clamecy (Bourgogne), décès 30.12.1944 à Vézelay, Français. ∞ Marie Koudachev. Ecrivain et intellectuel engagé, R. séjourne souvent en Suisse entre 1882 et 1914, où il fréquente des écrivains comme Philippe Monnier, René Morax ou Charles Ferdinand Ramuz, et tient la "Chronique parisienne" de la Bibliothèque universelle (1912-1913). Lorsque la Première Guerre mondiale le surprend à Genève, il décide d'y rester (1914-1919) et de lutter par la plume contre l'absurdité d'une "tuerie européenne". Il publie Au-dessus de la mêlée (1915, articles parus d'abord dans le Journal de Genève), puis Aux peuples assassinés (1917). Il soutient l'effort des Cahiers vaudois, qui font paraître deux cahiers de protestation (Louvain… Reims, 1914-1915). Il rallie autour de son nom et de ses actions de nombreuses personnalités, dont Pierre Jean Jouve, Edmond Privat, Edmond Bille et Pierre Cérésole, et collabore à des revues pacifistes. De 1922 à 1938, R. vit à Villeneuve (VD), lieu de rencontre internationaliste pour tous ceux qu'anime un idéal de non-violence, marqué par le rôle et la pensée de Gandhi. Son antifascisme résolu, comme sa sympathie pour l'URSS ou pour certains aspects du communisme, lui attirèrent de violentes critiques. Prix Nobel de littérature (1915).


Bibliographie
Etudes de Lettres, 1966, no 4; 1976, no 2
– Francillon, Littérature, 2, 283-286
– M. Klepsch, Romain Rolland im Ersten Weltkrieg, 2000

Auteur(e): Doris Jakubec