No 1

Colomb, Catherine

naissance 18.8.1892 (Marie-Louise) à Saint-Prex, décès 13.11.1965 à Prilly, prot., de Saint-Prex. Fille de Victor-Arnold, propriétaire des vignobles du château de Saint-Prex, et de Jeanne Champ-Renaud. ∞ 1921 Jean Reymond, avocat, fils d'Aloys, médecin-dentiste. Orpheline de mère à l'âge de 5 ans, C. est élevée par sa grand-mère maternelle. Elle passe son enfance et sa jeunesse à Begnins puis à Lausanne, où elle achève en 1916 des études classiques par une licence ès lettres. Elle rédige une thèse de doctorat sur "Béat de Muralt, voyageur et fanatique" qu'elle abandonne avant la soutenance. A part de longs séjours en Allemagne, en Angleterre et à Paris avant son mariage et la naissance de ses deux fils (1923 et 1929), C. demeurera, pour toute sa vie, dans le Pays de Vaud, à Yverdon, Lausanne et Prilly.

A partir de 1921, elle commence à écrire en secret. Elle publie un premier roman, Pile ou Face (1934), sous le pseudonyme de Catherine Tissot. Une dizaine d'années sépare la parution de chacun de ses livres: Châteaux en enfance (1945), Les Esprits de la terre (1953) et Le Temps des anges (1962), qu'elle signe Catherine Colomb (tous trois aujourd'hui traduits en allemand). Elle travaille jusqu'à sa mort à un dernier roman, Les Royaumes combattants, resté inachevé.

Bien que membre de l'Association des écrivains vaudois, de la Société des écrivains suisses, de l'Association suisse des femmes universitaires, C. s'est tenue à distance des courants littéraires de son temps. La trilogie, incomprise à l'époque par la critique romande traditionnelle, fut remarquée par le poète Gustave Roud et, en France, par Jean Paulhan notamment, avant d'être reconnue en Suisse romande comme l'une des œuvres romanesques les plus importantes de la seconde moitié du siècle. C. a été distinguée par le jury du prix de la Guilde du Livre (1945) et a reçu le prix du Livre vaudois (1956) et le prix Rambert (1962).


Oeuvres
Œuvres complètes, 3 vol., 1993
Fonds d'archives
– Fonds, BCUL
Bibliographie
– L. Favre, Catherine Colomb, 1993

Auteur(e): Anne-Lise Delacrétaz