No 2

Vuilleumier, Jean

naissance 14.3.1934 à Genève, décès 12.6.2012 à Genève, prot., de Bellevue. Fils de Marcel, physiothérapeute, et de Grâce Ducommun. ∞ Thérèse Fracheboud, fille de Jules. Etudes classiques à Genève, qu'il interrompt pour être critique littéraire au Journal de Genève d'abord, puis dès 1959 à la Tribune de Genève. V. publie son premier livre, un roman, en 1968, Le mal été qui lui vaut aussitôt la considération de la critique. Une douzaine d'ouvrages suivront: Le rideau noir (1970), L'écorchement (1974), La désaffection (1980), La rémanence (1992), dans lesquels on retrouve, sous des masques objectifs trompeurs, une réalité souterraine inquiétante. On doit aussi à V. une biographie critique consacrée à Georges Haldas et un essai sur la littérature romande: à travers quelques cas spécifiques (Yves Velan, Roger-Louis Junod), Le complexe d'Amiel (1985), est l'une des meilleures définitions de l'âme romande par le reflet de la littérature. Nombreuses distinctions, dont les prix Rambert (1974), Schiller (1978) et de la Ville de Genève (2011).


Bibliographie
– E. Habersaat, Jean Vuilleumier, 1983

Auteur(e): Claude Frochaux