No 1

Voisard, Alexandre

naissance 14.9.1930 à Porrentruy, cath., de Fontenais. Fils d'Alexandre, instituteur, et de Jeanne Jolidon. ∞ Thérèse Laval. Etudes inachevées au collège de sa ville, puis vie de bohème à Genève où il fait l'apprentissage de la scène. Revenu dans le Jura, V. y publie ses premiers livres, Ecrit sur un mur (1954) et Vert paradis (1955). Employé de bureau dans différentes entreprises, il eut à Porrentruy sa propre librairie. Engagé activement dans la lutte séparatiste, il mit sa poésie au service de ses convictions -- Liberté à l'aube (1967) -- et il est considéré, avec Jean Cuttat, comme le poète de la révolution jurassienne. Devenu en 1979 le délégué aux affaires culturelles du nouveau canton, il prit également une part importante à l'animation des lettres et des arts en Suisse, en particulier par son action au sein de Pro Helvetia, tout en continuant à publier recueils poétiques (La nuit en miettes, 1975; Le repentir du peintre, 1995; Le déjeu, 1997) et récits en prose (L'année des treize lunes, 1984; Maîtres et valets entre deux orages, 1993). Prix Alain Bosquet (2011).


Oeuvres
L'intégrale, 9 vol., 2006-2008
Bibliographie
– H.-D. Paratte, Alexandre Voisard, 1986
– G. Brahier, A. Wyss, Alexandre l'Ajoulot, 1991
– A. Buchs, "Le déjeu" d'Alexandre Voisard, 2008

Auteur(e): Pierre-Olivier Walzer