25/02/2014 | communication | PDF | imprimer | 

Tujetsch

Comm. GR, cercle de Disentis, distr. de la Surselva, occupant la région des sources du Rhin antérieur, à l'est du col de l'Oberalp. Elle comprend, sur la rive gauche du Rhin, Sedrun (localité principale) et les fractions de Tschamut, Selva, Rueras/Dieni, Camischolas/Zarcuns, Gonda et Bugnei; sur la rive droite, Surrein et Cavorgia. Jusqu'en 1920, il n'y avait pas de pont sur le Rhin. 1237 Thiuesch, all. Tavetsch (nom officiel jusqu'en 1976). 979 hab. en 1850, 810 en 1900, 1122 en 1950, 1855 en 1960 (construction de la centrale électrique); 1'525 en 2000.

Jusqu'au bas Moyen Age, le Chrüzlipass fut tout aussi fréquenté que l'Oberalp. Colonisé aux IXe et Xe s. à partir de Disentis, T. faisait partie de la Cadi. Dans les hameaux romans du fond de la vallée vivaient des hommes libres et des serfs appartenant aux abbayes de Disentis et (vers 1300) de Wettingen. Dès le XIIe s., des Walser franchirent l'Oberalp pour s'installer sur la rive gauche du Rhin; au bas Moyen Age, d'autres Walser, venus du val Medel, s'établirent dans la région de Surrein/Cavorgia. Ils s'assimilèrent, mais de nombreux toponymes et patronymes allemands ont subsisté. Soixante-six hameaux sont mentionnés aux XVe et XVIe s.; beaucoup disparurent (surtout au XVIIIe s.) et il n'en resta que onze.

Aux XIIIe et XIVe s., les Pontaningen représentèrent l'abbaye de Disentis comme ministériaux. Une communauté (vicini de Tuvez) est attestée en 1325. Un paysan de Cavorgia devint en 1371 le premier métral de la Cadi, dont T. était la deuxième cour de justice. Les premières corporations d'alpage furent créées en 1380. T. racheta le cens sur les moutons en 1390, les dîmes sur les terres denter auas (entre les eaux) en 1622 et toutes les dîmes entre 1745/1755. L'abbaye perdit ses derniers droits à percevoir des redevances en 1866.

Jusque vers 1950, T. fut une commune rurale. Au bas Moyen Age et à l'époque moderne, l'élevage du mouton dit de Tavetsch, disparu en 1940, revêtait une grande importance économique. Dès le bas Moyen Age, l'abbaye ouvrit ses pâturages de T. à des paysans de la Léventine et de l'Urseren. Des mines étaient exploitées au XVIIe s. La fabrication de poêles en pierre ollaire commença au milieu du XVIIIe s. La poterie prospéra entre 1863 et 1920. L'émigration joua longtemps un rôle important: en 1850 notamment, 200 personnes partirent pour les Etats-Unis et 119 pour la Bavière. Au XIXe s., les enfants s'engageaient en outre comme main-d'œuvre saisonnière dans le sud de l'Allemagne (Schwabengängerei). La nouvelle route de l'Oberalp (1863-1865) et la liaison ferroviaire du Furka-Oberalp (1925-1926) favorisèrent le développement du tourisme, d'abord modeste, puis plus marqué avec l'ouverture de l'école de ski (1929) et la construction de téléskis entre 1956 et 1962. Durant l'année touristique 2001-2002, le val T. a enregistré 216 090 nuitées dont 36 306 dans les hôtels. Au XXe s., le secteur de la construction et une fabrique de lames offrirent d'autres ressources. Les barrages du val Nalps et du val Curnera, ainsi que la centrale électrique de Sedrun furent construits entre 1957 et 1967. Un règlement communal sur les constructions existe depuis 1964, un plan de zones depuis 1972 et un remaniement parcellaire a été lancé en 1982. A partir de 1968, les écoles sont centralisées à Sedrun et Rueras.


Bibliographie
– J.C. Muoth, «Die Thalgemeinde Tavetsch», in BM, 1898, 33-47
MAH GR, 5, 1943, 151-176
Tujetsch - igl andament da sia historia, 1987
– D. Schönbächler, «Tujetsch», in Disentis, 4, 1994, 74-78

Auteur(e): Adolf Collenberg / MBA