29/12/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Medel (Lucmagn)

Comm. GR, cercle de Disentis, distr. de la Surselva. La commune est constituée du val M. (bassin du Rhin de M.), long de 16 km, qui relie la Surselva au Tessin; elle comprend des fractions, entre 1332 m et 1621 m: Curaglia (village principal), Soliva, Mutschnengia, Platta (église, cimetière de la vallée), Drual/Matergia, Pardé, Fuorns et Sogn Gions. Une cinquantaine d'anciennes fermes et hameaux d'estivage (dont Pali, Biscuolm, Casura) ne sont plus habités. 1315 de valle Mederis (all. Medels im Oberland). 609 hab. en 1850, 536 en 1900, 614 en 1950, 835 en 1960, 470 en 2000. La colonisation de la vallée, remontant de Disentis dès le haut Moyen Age, atteignit la partie centrale aux XIIe et XIIIe s. et la région du Lukmanier (peuplée aussi à partir du val Blenio) au bas Moyen Age. Les Walser y participèrent marginalement, à Mutschnengia par exemple. A la fin du XIVe s., il existait une soixantaine de lieux habités. M. relevait de l'abbaye de Disentis, mais les gens de la vallée eurent leur propre amman en 1355, puis la juridiction en 1526 et 1643. La dîme de l'abbaye fut rachetée en 1744. L'église Saint-Martin (mentionnée en 1338), sise à Platta, dépendait de Saint-Jean à Disentis. Elle obtint son autonomie en 1454 et fut érigée en paroisse en 1500. Une chapellenie (Saint-Nicolas) fut instituée à Curaglia en 1642. L'abbaye de Disentis avait à sa charge des hospices à Sogn Gagl (mentionné en 1261), Sogn Gions et Sontga Maria, près du col (construit en 1374). De 1366 au plus tard jusqu'au XVIIe s., elle exploita des mines d'argent dans la vallée. Une première route date de 1780; la nouvelle route du Lukmanier fut ouverte en 1875 et la route cantonale construite de 1956 à 1963. Depuis 1929, la commune perçoit des redevances importantes pour les concessions hydrauliques (dont le lac artificiel de Sontga Maria). Le nombre des exploitations agricoles (paysannerie de montagne traditionnelle) a notablement diminué, alors qu'augmentaient les revenus tirés du tourisme (sports d'hiver, trafic du col). En 2000, 93% de la population parlaient le romanche. Une amélioration foncière générale fut réalisée entre 1981 et 2001. Des écoles primaires existent à Curaglia et Platta, tandis que les élèves du secondaire vont à Disentis depuis 1973 et ceux de l'école réale depuis 1980. En 2005, le secteur primaire offrait encore 55% des emplois.


Bibliographie
– M. Bundi, Zur Besiedlungs- und Wirtschaftsgeschichte Graubündens im Mittelalter, 1982, 349-355
– C. Pally et al., Val Medel, 1996
Piogns, 2000-

Auteur(e): Adolf Collenberg / AN