No 1

Ofaire, Cilette

naissance 13.1.1891 (Cécile Houriet) à Couvet (auj. comm. Val-de-Travers), décès 11.12.1964 à Sanary-sur-Mer (Côte d'Azur), prot., du Locle, puis de Biglen (1914). Fille de Charles Houriet, directeur de l'école de mécanique de Couvet, et d'Adèle Hunn. ∞ 1914 Charles Hofer, artiste-peintre (séparation en 1932, divorce en 1941). Ecole de commerce de Neuchâtel, puis école des arts et métiers de Bâle (1907-1908). O. travaille avec le peintre-verrier Clement Heaton à Corcelles-Cormondrèche (1909-1912). Départ pour Paris avec son mari (1914). Le couple vit dès 1923 sur diverses embarcations, naviguant sur la mer et les canaux. Après la rupture, O. continue de naviguer jusqu'en 1936. Elle s'installe ensuite à La Vallette, puis à Sanary-sur-Mer (1940). De ces voyages sont inspirés Le San Luca par canaux et rivières (1934) et l'Ismé (1940). Sylvie Velsey (1938), Chemins (1945), La place (1961) et Un jour quelconque (1956), récits autobiographiques, mettent en scène la figure de Sylvie, double de la romancière, en quête de sagesse et de compassion.


Fonds d'archives
– Fonds, BPUN
Bibliographie
Biogr.NE, 4, 215-220
– C. Dubuis, Les chemins partagés, 2007

Auteur(e): Doris Jakubec