• <b>Schauenburg</b><br>Les ruines du château d'Alt-Schauenburg vues du nord-ouest, telles qu'elles se présentaient au milieu du XVII<SUP>e</SUP> siècle. Aquarelle sur traits de plume réalisée vers 1670 par  Albrecht Kauw (Musée d'Histoire de Berne).

Schauenburg

Ruines de deux châteaux forts, comm. Frenkendorf BL. L'un, appelé Neu-S., est situé à l'ouest de Frenkendorf, l'autre, Alt-S., à environ un km plus au sud-ouest, sur le Chleiflüeli. L'édifice ayant précédé Neu-S. fut construit peut-être au XIe s. sur un franc-alleu des seigneurs de S., qui le remplacèrent par un nouveau château fort au XIIIe s. L'ensemble occupait un éperon rocheux au milieu d'une petite zone de défrichement. Une enceinte de tracé irrégulier, percée d'une porte sur le côté nord-est, entourait le sommet de l'éperon, où s'élevait peut-être un donjon. Le château connut une succession de propriétaires après 1397. Il n'était déjà plus habité au XVe s. Les ruines servirent à la construction, à proximité, d'un béguinage occupé de 1480 à 1523; des bains furent installés en 1691. Neu-S. est un domaine rural depuis 1792. Alt-S. fut probablement construit vers 1275, comme seconde résidence des seigneurs de S. L'aile d'habitation est reconnaissable, de plan rectangulaire, avec un mur bouclier massif au sud. Les angles de ce mur sont développés en avant-corps circulaires. Fortement endommagé par le séisme qui frappa Bâle en 1356, le château n'a pas été reconstruit. Des fouilles archéologiques et des travaux de conservation ont été effectués en 1949-1954 et 1976-1977.

<b>Schauenburg</b><br>Les ruines du château d'Alt-Schauenburg vues du nord-ouest, telles qu'elles se présentaient au milieu du XVII<SUP>e</SUP> siècle. Aquarelle sur traits de plume réalisée vers 1670 par  Albrecht Kauw (Musée d'Histoire de Berne).<BR/>
Les ruines du château d'Alt-Schauenburg vues du nord-ouest, telles qu'elles se présentaient au milieu du XVIIe siècle. Aquarelle sur traits de plume réalisée vers 1670 par Albrecht Kauw (Musée d'Histoire de Berne).
(...)


Bibliographie
– W. Meyer, Burgen von A bis Z, 1981, 80-81, 111-113

Auteur(e): Maria-Letizia Boscardin / LA