20/03/2006 | communication | PDF | imprimer | 

Ergolz

Principal cours d'eau de Bâle-Campagne, affluent de la rive gauche du Rhin, l'E. prend sa source à Schafmatt (930 m), dans le Jura plissé. Avec ses affluents (Eibach, Homburgerbach, Diegterbach, Hintere et Vordere Frenke, Orisbach, Violenbach), il subdivise le Jura tabulaire et se jette dans le Rhin près d'Augst (260 m). Mentionné pour la première fois en 1318 (Ergenzen, soit "rivière aux truites" en langue celtique), il fournissait en eau potable la ville romaine d'Augusta Raurica par un aqueduc qui commençait au-dessus de Liestal. Depuis l'époque romaine, la vallée de l'E. est, avec les cols adjacents du Jura (Hauenstein, Schafmatt), une importante voie de communication vers le Sud. Attestés dès le XIV e s., les nombreux moulins et scieries serviront plus tard à l'industrie, comme les forges de Niederschönthal (comm. Füllinsdorf), fondées en 1658 et transformées en filature au XIXe s., de même que les papeteries de Lausen et d'Augst. Pour remédier à la pollution grandissante des eaux au XXe s., les communes ont construit des stations d'épuration depuis les années 1960.


Bibliographie
– P. Suter, Beitrag zur Landschaftskunde des Ergolzgebietes, 21971
– N. Stettler, «Produktionsfaktor Wasser in Niederschönenthal», in BHBl, 59, 1994, 117-153
– M. Heller-Richoz, «Der Name der Ergolz», in BHBl, 64, 1999, 126-129

Auteur(e): Ruedi Brassel-Moser / WW