• <b>Edmond Gilliard</b><br>Photographie, vers 1966 (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).

No 2

Gilliard, Edmond

naissance 10.10.1875 à Fiez, décès 11.3.1969 à Lausanne, prot. (Eglise libre), de Fiez. Fils d'Edmond, propriétaire, et de Marie Malherbe. Frère de Frédéric ( -> 4) et de Pierre ( -> 5), cousin de Charles ( -> 1). ∞ 1) Alice Burnand, 2) Elisabeth Zilahy. Licencié ès lettres classiques de l'université de Lausanne en 1901; séjour à Paris (1901-1904). G. s'installe en 1904 à Lausanne où il enseignera la littérature française au collège puis au gymnase jusqu'en 1935. Il fonde les Cahiers vaudois avec Paul Budry en 1913. Son œuvre se présente sous des formes très diverses: essais d'ésotérisme et de philosophie (La croix qui tourne, 1929; La dramatique du Moi, 1936-1940), poésie, pamphlet (L'école contre la vie, 1942), journal, critique littéraire. G. sera l'un des premiers à revendiquer l'autonomie d'une littérature authentiquement vaudoise (Du pouvoir des Vaudois, 1926). Prix d'honneur de la Fondation Schiller pour l'ensemble de son œuvre (1954); prix de la Ville de Lausanne (1964).

<b>Edmond Gilliard</b><br>Photographie, vers 1966 (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).<BR/>
Photographie, vers 1966 (Musée national suisse, Actualités suisses Lausanne).
(...)


Oeuvres
Œuvres complètes, 1965
Bibliographie
– J. Cornuz, Reconnaissance d'Edmond Gilliard, 1975

Auteur(e): Pierre-André Rieben