No 1

Crisinel, Edmond-Henri

naissance 2.1.1897 à Faoug, décès 25.9.1948 à Nyon, prot., de Denezy. Fils d'Henri, propriétaire et aubergiste à Faoug, et d'Henriette Druey. Ecole à Morat puis à Lausanne (collège et gymnase classiques), où il se signale par sa culture littéraire, musicale et artistique. Une année de préceptorat à Zurich (1919) se termine par une dépression grave (délire de persécution) qui nécessite une hospitalisation. Après son rétablissement, C. détruit les poésies écrites à Zurich et commence une carrière de journaliste à La Revue de Lausanne. Après une nouvelle dépression (1930), il est à nouveau visité par l'inspiration poétique (1936). La prose poétique d'Alectone (1944) évoquera de façon pathétique cette expérience douloureuse de la maladie. Une dernière hospitalisation s'achève par le suicide de C.


Oeuvres
Œuvres, 1980
Fonds d'archives
– Fonds, BCUL et CRLR
Bibliographie
– J. Chessex, Les saintes écritures, 1972

Auteur(e): Pierre-Paul Clément