No 2

Chenevière, Jacques

naissance 17.4.1886 à Paris, décès 22.4.1976 à Genève, prot., de Genève. Fils d'Adolphe, écrivain, installé à Paris, et de Blanche Lugol. Petit-fils d'Arthur ( -> 1). ∞ Marguerite Oehl, professeur de rythmique. Etudes au lycée Carnot, puis à la Sorbonne, licence d'anglais. C. débute en littérature par des recueils de poésie. Il s'installe en 1914 à Genève, participe aux travaux de l'Agence des prisonniers de guerre instituée par Gustave Ador, devient membre du Comité international de la Croix-Rouge (1919, vice-président d'honneur en 1959) pour lequel il effectue d'importantes missions dans l'entre-deux-guerres et durant la Deuxième Guerre mondiale. Codirecteur de la Revue de Genève (1925-1930). Critique littéraire au Journal de Genève et membre du Jury du Prix de la Guilde du Livre. Il s'est avant tout illustré dans la nouvelle (Daphné ou l'Ecole des sentiments, 1926) et dans le roman psychologique: Connais ton cœur (1935), Les Captives (1943, réédition 1992), Le Bouquet de la mariée (1955). L'univers de C. est fait de contrastes, à l'image de l'écrivain lui-même: au ton humoristique et tendre avec lequel il évoque les "jeunes filles de neige" s'oppose la satire grinçante d'une société genevoise engoncée dans son moralisme.


Bibliographie
Jacques Chenevière (1886-1976), cat. expo. Genève, 1986

Auteur(e): Roger Francillon