• <b>Paul Budry</b><br>Paul Budry et ses amis en balade à Lavaux, dessin de  Géa Augsbourg  pour illustrer <I>Ernest Ansermet, une vie en images dessinée par Géa Augsbourg, commentée par Paul Budry et Romain Goldron</I>, 1965 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne). Le dessinateur a réuni sur cette terrasse dominant le lac Léman Paul Budry (écrivant au premier plan) face à Charles Ferdinand Ramuz, Ernest Ansermet, Igor Stravinski (de droite à gauche) et, au fond, Edmond Gilliard. La rencontre, vers 1914, est fictive mais vraisemblable.

No 1

Budry, Paul

naissance 29.6.1883 (et non 29.5) à Cully, décès 6.5.1949 à Lens, prot., d'Ecoteaux. Fils d'Edmond, pasteur de l'Eglise libre, et de Marie Anna von Meyenburg. ∞ Marguerite Naef, fille de François, pasteur de l'Eglise libre. Après des études de théologie à Lausanne, B. part pour la Russie comme précepteur, puis pour Paris où il enseigne à l'école alsacienne. De retour en Suisse, il obtient une licence ès lettres à Lausanne et enseigne au collège de Vevey, ainsi qu'à l'école supérieure de commerce de Lausanne. Il organise en 1913 la première exposition cubiste. Critique d'art et ami des peintres Charles Clément, Rodolphe-Théophile Bosshard ou Félix Vallotton, il leur consacre des monographies, ainsi qu'à François Bocion et René Auberjonois. Animateur de revues le plus souvent d'avant-garde, il fonde en 1914, avec Edmond Gilliard, Ramuz et Ernest Ansermet, les Cahiers vaudois au programme novateur; en 1917, à Paris, il lance avec André Germain Les Ecrits nouveaux. Conteur, il publie des histoires héroïcomiques: Pinget dans la cage aux lions (1925) ou Le Hardi chez les Vaudois (1928), pour lequel il reçoit le prix Rambert en 1929. Dans Trois hommes dans une Talbot (1928), il relate un voyage en France à la rencontre d'Henri Pourrat avec Ramuz et Henry Bischoff. En 1934, B. est nommé directeur du siège de Lausanne de l'Office national suisse du tourisme (ONST), dont il anime la revue La Suisse -- die Schweiz. Fondateur et premier président de l'Association des écrivains vaudois en 1944.

<b>Paul Budry</b><br>Paul Budry et ses amis en balade à Lavaux, dessin de  Géa Augsbourg  pour illustrer <I>Ernest Ansermet, une vie en images dessinée par Géa Augsbourg, commentée par Paul Budry et Romain Goldron</I>, 1965 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne).<BR/>Le dessinateur a réuni sur cette terrasse dominant le lac Léman Paul Budry (écrivant au premier plan) face à Charles Ferdinand Ramuz, Ernest Ansermet, Igor Stravinski (de droite à gauche) et, au fond, Edmond Gilliard. La rencontre, vers 1914, est fictive mais vraisemblable.<BR/>
Paul Budry et ses amis en balade à Lavaux, dessin de Géa Augsbourg pour illustrer Ernest Ansermet, une vie en images dessinée par Géa Augsbourg, commentée par Paul Budry et Romain Goldron, 1965 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne).
(...)


Oeuvres
Œuvres de Paul Budry, 3 vol., 2000
Bibliographie
– M. Perrenoud, Inventaire du fonds Paul Budry, 1970
– G. Duplain, La Suisse de Paul Budry, 1983
– Ph. Junod, Ph. Kaenel, Critiques d'art de Suisse romande, 1993, 347-384
– Francillon, Littérature, 2, 305-313

Auteur(e): Doris Jakubec